C’est le contraste des sentiments après la rencontre des responsables de partis politiques avec le Chef de l’Etat hier lundi 15 juillet au Palais de la Marina. Pendant que Claudine Prudencio, la présidente de l’Union pour le Développement d’un Bénin Nouveau (UDBN) se réjouit de ce qu’elle a vu et entendu au cours de cette réunion, Fidèle Sonon, le porte-parole de l’Union Sociale Libérale exprime le sentiment contraire.

Loading...

“Je crains que l’Usl ne soit pas partant”

« Nous sortons assez surpris et même déçus » lâche ce responsable de l’Usl au micro de RFI. Pour lui, son parti pensait que le président de la République en tant que chef de l’administration publique cherchait à les rencontrer pour leur faire part des dispositions que l’« administration (était) en train de prendre ou a déjà prises pour délivrer le certificat de conformité ». Mais ce fut tout le contraire regrette M Sonon. Patrice Talon leur a plutôt demandé d’aller voir le ministre de l’intérieur pour régler en deux ou trois jours la question de leur existence juridique. « Si la séance que nous avons eu avec le Président de la République pourrait suffire à l’administration publique, je dirai oui. Mais si nous allons rentrer encore dans un autre processus de va et vient, je crains que l’Usl ne soit pas partant » informe-t-il.

“Nous avons été satisfaits de la rencontre”

L’homme souhaite par ailleurs que toutes les parties « pertinentes » à un dialogue, pour l’aboutissement d’une paix durable au Bénin, soient conviées et que les choses que les uns et les autres auraient décidé ensemble soient exécutées ; « mais que cela ne soit pas un marché de dupe » prévient-il. La présidente de l’Udbn n’a pas le même sentiment que M Sonon après sa rencontre avec le chef de l’Etat. Elle est plutôt rassurée par ce qu’elle a entendu. « le Président Patrice Talon nous a convaincus par ses propos. Il a démontré qu’il est un homme de parole. Il a témoigné une fois encore qu’il est à la recherche de la paix. Nous avons été satisfaits de la rencontre et on va travailler pour la suite  » a-t-elle confié à la presse locale.

Restaurer l’Espoir brille par son absence

Pour rappel 11 partis étaient conviés à cette rencontre. Mais seuls 10 ont honoré le rendez-vous. Il s’agit de Dynamique Unitaire pour la démocratie et le développement, l’Union sociale libérale, le Parti Communiste du Bénin, les Forces cauris pour un Bénin émergent, Gouverner Autrement, Force agissante, Parti de la Flamme Renouvelée, Parti pour l’engagement et la Relève , l’Union démocratique pour un Bénin nouveau et la Grande Solidarité. Restaurer l’Espoir de Candide Azannai a boycotté la séance.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. PATRICE est le president du benin.mais nous souhaiton qu il tienne sa parole pr que la paie reviennent au pays et la reprise des elections ainsi tout le monde entier doit aclamer la tenir de sa parole et sa responsabilité serra salutaire .vola ce que notre president doit faire et la liberation des personnes arretté et le retour des exgilés au pays .fait sa m .le president et tu va voir ton pays aurra la paix.

  2. M. SONON de USL parle à R.F.I et Mme PRUDENCIO de l’UDBN parle à la pres.se locale nous dit LNT vous tirez la conclusion de qui est patriote et veut la PAIX

  3. M. SONON de USL parle à RFI et Mme PRUDENCIO de l’UDBN parle à la presse locale nous dit LNT vous tirez la conclusion de qui est patriote et veut la PAIX

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom