Le majordome de l’ancien président Boni Yayi a été au nouveau écouté hier mardi par le juge d’instruction du tribunal de première instance de Cotonou. Ibrahim alias IB n’est pas libre de ses mouvements. Après deux jours d’auditions avec le juge d’instruction du tribunal de première instance de première classe de Cotonou, le majordome de Boni Yayi a été mis sous mandat de dépôt hier.

Selon Frisson radio, l’homme est poursuivi pour complicité dans les incitations aux attroupements. Il a été mis aux arrêts samedi dernier. Arrêté samedi dernier, Ibrahim a été présenté au juge d’instruction pour son audition lundi dernier. L’audition s’est poursuivie hier mardi à l’issue de laquelle, le juge a décidé de jeter en prison le majordome de Yayi.   

Rappel des événements

Pour rappel, le paquet de Cotonou mène une enquête sur les manifestations sanglantes des 1er et 2 mai 2019, au lendemain des élections législatives non inclusives. L’ex-chef d’Etat Boni Yayi devrait être aussi écouté. Mais, par deux fois, le juge s’est rendu à son domicile à Cadjêhoun où il était en résidence surveillée de fait, sans pour l’écouter. Boni Yayi a avancé des problèmes de santé pour ne pas se prêter à l’interrogatoire du juge. Il a ensuite quitté le Bénin pour le Togo le samedi 21 juin après que le dispositif sécuritaire autour de son domicile ait été dégagé.  

Voir les commentaires
Loading...

6 Commentaires

  1. Mr IB, vous allez repondre vaillamment devant la jutice votre forfaiture.Vous êtes majordome.Une profession sans formation ni ecole de formation.Vous avez été nourri et entretenu aux frais de l’Etat pendant plusieurs années.OK, c’est le moment de repondre de vos actes

  2. Pendant que l’on distrait le peuple avec des jeux, les fossoyeurs de la democratie continuent leur travail d’ancrage de la dictature et de la repression…
    Le jour se levera tot ou tard

  3. C’est l’un des gros bras de Yayi
    Le recruteur des badauds armés qui ont incendiés et pillés les biens de l’Etat et de nos paisibles populations
    Ce n’est que le début de la purge .
    L’impunité n’est pas dans le vocabulaire de la justice de notre pays.
    Les commanditaires qui se cachent derrière des titres honorifiques ou d’opposants politiques seront rattrapés eux aussi par la justice libre et indépendante de notre pays.
    Plus rien ne sera comme avant.
    Vous allez en souffrir mais vous ne pouvez rien faire
    Je passais
    Le Plombier

    • Dieu me pardonne. Mais tu fais sacrément pitié. C’est le commentaire le plus courtois et moderé que je puisse émettre. Grandis et apprends juste de la nature mm si tu manques d’intelligence et d’éducation petit griot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom