Sale temps pour les pollueurs de la ville de Cotonou. Ils ont 14 à être présentés  au procureur de la république hier jeudi 18 juillet. L’avocat de la société a décidé de les placer sous mandat de dépôt en attendant leur comparution le lundi 22 juillet prochain.C’est Frissons radio qui a donné l’information.

Loading...
Les prévenus sont poursuivis pour outrage public à la pudeur, déversement d’ordures sur la voie publique et pollution atmosphérique. En effet, ceux qui sont condamnés pour outrage public à la pudeur, ont exposé leurs attributs virils pour uriner sur la place publique. Cette répression lancée contre ces pollueurs est diversement appréciée par les citoyens.

Il faut sensibiliser avant de sévir, selon certains citoyens

Tandis que certains l’approuve d’autres préfèrent qu’un travail de sensibilisation soit fait avant que la justice ne décide de sévir. La construction de toilettes publiques un peu partout dans la capitale économique serait une bonne initiative pour accompagner cette mesure, estiment ces citoyens.

Voir les commentaires

12 Commentaires

  1. Quelqu’un a t il emprunté récemment les bus de transports Cotonou-Malanville où Cotonou-autre ville du Centre où du Nord? Arrêt Pipi. Ça vous dit quoi?
    Qui peut avoir accès à des toilettes publiques bien entretenues pour se mettre à l’aise en plain air?

  2. La première chose qu’un étranger remarque quand il sort dans Cotonou(capital) c’est la saleté et aussi que faire pipi sur les routes est normal au Benin. C’est honteux. Ça me fait honte quand je sors de mon pays et on rappelle tjrs que chez moi on fait pipi partout et que chez eux ça ne se fait pas hein. Alors que je n’ai même demander à faire pipi. Ils doivent servir d’exemple pour tous. Moi je suis d’accord qu’ils restent enfermer pour un moment. Le beninois est tro gâté.

  3. Vous faites pitié. On dirait des**** qui réclament leur droit de pisser dans les rues. Pitoyable..! Vous pensez qu’il ya des toilettes public partout..? Celui qui est en France là @DAN, dis moi si parfois pour faire pipi en France tu n’es pas obliger de te prendre un café de quelques centimes afin d’avoir accès aux toilettes du restaurant. Nous sommes mal éduquer au Benin, nous pensons que le bien public peut souffrir. En Afrique de l’ouest seul au Benin on voit ce qui se passe sur nos trottoirs et nos terres pleins. Il faut sevir avec la dernière rigueur.

  4. J’ai écopé d’une amende de 75 euros pour avoir uriné dans la rue à 5 mn du marché de Porte de Montreuil en France. Mais je ne fus pas interné.
    J’appelle toutes les forces de justice et de liberté à tenir un piquet devant la prison.
    Djogbénou; nous vous regardons simplement…Qu’un incident quelconque arrive à ces personnes dans leur cellule et vous verrez…Continuez la maltraitance

  5. “”Bénin : Les personnes arrêtées pour avoir uriné dans la rue, placées sous mandat de dépôt””

    Non! Non! j’y crois pas.
    C’est sans doute un ”fake news” inventé de toute pièce.

  6. Mandat de dépôt pour avoir uriné sur la voie publique ? Pourquoi pas une amende bien salée après comparution immédiate ?
    Nos prisons ne sont-ils pas suffisamment surpeuplés ? Le procureur veut faire des exemples, on peut le comprendre face à l’incivisme général qui touche toutes les couches de la population beninoise. Mais il devrait avoir le sens de la mesure.

    • Vous avez raison. Dans ce pays, on ne connaît pas les contraventions… Tout est toujours basé sur les peines de prisons. Et encore la prison. C’est hallucinant !

  7. “Sensibilisation…avant…de sévir…construction de toilettes publiques” Exactement. Où est le bon sens ?
    Des générations de béninois ont pissé partout dans les rues et là sur simple décret sans solution de remplacement, ont met les gens en taule. Comme pour les fameux déguerpissements conduits par TOBOULA.

    Il y a 2 causes à cela : l’incompétence à conduire le changement et le mépris des petites gens.

    \\\\///
    (@_@)

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom