Presidence benin

Le président de la République Patrice Talon a reçu, hier lundi, le serment des nouveaux juges de la Haute cour de justice et les a renvoyé à leur mission. Les nouveaux juges de la Haute cour de justice ont prêté serment devant le chef d’Etat. Et le président Patrice Talon a saisi l’occasion pour relever que cette institution a été politisée. Pendant plusieurs décennies, l’institution n’a pas fonctionné comme cela se doit.

De sorte que «malgré les victoires remportées ces trois dernières années grâce notamment à la volonté du gouvernement et à ma détermination les défis à relever restent encore importants». Il a précisé aux nouveaux juges que «le peuple béninois assoiffé de justice davantage de chacun de nous (ceux chargés d’animer les différentes institutions de la République, Ndlr) ». «Il (le peuple béninois ndlr) veut à juste titre, être assuré que la loi est la même pour tous. Et que nul n’est absous de ses fautes par le seul fait de sa position politique», a relevé le président. Pour lui, «le peuple béninois veut se convaincre que la réforme du système partisan a mis à bas la République des arrangements entre copains».   

Le vœu de Talon

Cela dit, le chef de l’Etat a formulé le vœu que «la Haute cour de justice assure dorénavant pleinement son rôle de gendarme du gouvernement». Il dit avoir conscience que «la mission est difficile notamment à cause d’un cadre institutionnel qui fait que le sort des poursuites dépend des considérations politiques et donc politiciennes plutôt que juridiques». C’est pourquoi, rappelle-t-il, les dysfonctionnements qui caractérisent la Haute cour de justice ont fait l’objet de son projet de société. Elles devraient être corrigées par une révision de la constitution. Mais en attendant que ce soit fait, le président Patrice Talon a rassuré de son soutien à l’institution.  

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Un vrai comédien ce monsieur…
    Après, je me demande s’il est vraiment maître de ce qu’il dit….les blancs ont recalé ce monsieur au concours de pilotage d’avion, ils ont dû certainement détecter quelque chose qui ne tournait pas rond en lui….
    Mais bon c’est peut-être celui qu’il faut aussi pour nous béninois avec notre étroitesse d’esprit

  2. Dieu merci, les réseaux sociaux et l’internet n’oublient rien. On lui ressortira, en temps opportun, toutes ces manifestations de son dédoublement de personnalité.
    Quand la HCJ (actuelle ou future) se décidera réellement à jouer le rôle de gendarme de l’exécutif, il sera jugé pour parjure, pour ses violations permanentes de la constituons et des lois.

  3. Ce Mr prend tous les béninois pour des cons!!!

    Qu’est ce que la Haute Cour peut sans le parlement???? Voilà que c ‘est lui même qui a nommé les 83 personnes qui siègent en qualité de parlementaire contre la volonté du souverain peuple.

    Qu’il cesse de faire le cinéma, nous savons tous ce qu’il fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom