Hier, Vendredi 19 Juillet, les lampions se sont éteints sur la 32e édition de la CAN. Au terme d’une finale avec beaucoup de nervosité et de tension, l’Algérie a battu le Sénégal sur le plus petit des scores (1-0) et remporte ainsi sa deuxième CAN après celle de 1990. Tout le peuple algérien a exulté après la victoire des Fennecs. En France, où la diaspora algérienne est fortement représenté l’ambiance était indescriptible. Dans des villes comme Paris ou Marseille c’était la liesse.

La mobilisation des supporters algériens vivant en France fut énorme tout le long de la CAN. C’est à partir des matchs à élimination direct que la ferveur s’est démultipliée. Lors du Quart de finale remporté par les Fennecs face à la Côte d’Ivoire, la diaspora algérienne a pris d’assaut les rues de la capitale Paris pour exprimer leur joie. Malheureusement, il y a eu des débordements sur l’avenue des Champs Elysées et certaines personnalités politique françaises ont fait de la récupération pour parler du phénomène de l’immigration.

Le tacle subtil de Mahrez

Riyad Mahrez, le capitaine de l’Algérie, avait remis subtilement à sa place un élu du Rassemblement National qui avait demandé aux français de supporter l’équipe du Nigéria qui a affronté et perdu contre l’Algérie en demi finale. L’élu du RN souhaitait que le Nigéria gagne pour éviter que les algériens ne sorte manifester leur joie. Après la victoire finale de l’Algérie, le joueur de Manchester City n’a pas manqué de répondre au sulfureux maire de la ville de Béziers Robert Ménard, qui est connu pour son discours anti-immigration.

Après la victoire des algériens, le maire a dénoncé une immigration massive non contrôlée qui perdure depuis des années. Sur son compte Twitter, Mahrez a adressé un petit tacle à Robert Ménard. « Le salam des enfants de la France et de l’Afrique, a écrit le joueur de Manchester City sur Twitter. Bonne soirée et n’hésitez pas à sortir un peu de chez vous. On est ensemble » dira la star algérienne.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom