Le ministre de l’écologie et ancien président de l’assemblée nationale française, François de Rugy, était depuis quelques jours dans l’œil de la tempête, à cause de la révélation par les médias de dîners un peu trop fastueux que lui et son épouse organisaient aux frais de la République. Hier encore, l’homme politique expliquait avoir agi dans le strict cadre de ses fonctions.

Loading...

De Rugy tient à rester ministre

Le ministre de l’écologie , n’aurait certainement parié sur une aussi grosse polémique autour de ses ‘’petits diners’’ à Hôtel de Lassay, résidence officielle du président de l’Assemblée nationale. Seulement, les révélations par une agence de presse avaient plus indigné que surpris. Et les réponses de l’ancien président, sommé par l’opinion publique de s’expliquer, aurait plutôt nourri les débats de plus en plus ardents autour de la question.

Pour de Rugy, toute cette polémique n’avait pas lieu d’être puisque les ‘’fastueux dîners’’ en  question entraient et étaient restés dans le cadre strict de ses prérogatives et surtout de ses fonctions en tant que deuxième personnage de la République. Et si aujourd’hui nombreux seraient ceux de son propre camp politique qui préférant, en cette période poste européennes qui avait  vu bien des partis imploser,  enterrer la pomme et le vers en réclamant son départ du ministère ; François de Rugy réplique ne point se sentir en faute.

« j’ai répondu à toutes les questions qui m’ont été posées. Je suis pour la transparence depuis toujours, je la pratique depuis toujours, (…) Je ne m’arrêterai pas, (…) De la même façon que je continuerai mon travail pour l’Écologie à la tête de ce ministère », aurait déclaré le ministre ce jeudi au cours d’un déplacement, à Niort, dans le centre-ouest de la France.  Une visite qui aurait d’ailleurs eu droit à un petit comité d’accueil de niortais réclamant sarcastiquement, “des homards et de l’eau dans les rivières“.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom