Deux ans après sa révocation du poste de maire de Cotonou, Léhady Soglo fait parler de lui. Invité du « Zapping » de Vital Panou hier dimanche 28 juillet, l’ex édile de Cotonou a apporté sa part de vérité sur les griefs portés contre lui à l’époque, non sans faire remarquer que ses bourreaux ont « fini l’un en prison et l’autre relevé de ses fonctions ».

En ce qui concerne la première accusation, celle de la destruction de pièces comptables, Léhady Soglo a expliqué que c’est le receveur percepteur de la mairie, nommé par le ministère de l’économie et des finances, qui l’a saisi par écrit pour lui demander de mettre en place un comité d’incinération des timbres. « Pour éviter l’utilisation frauduleuse des timbres de l’année précédente, le receveur percepteur m’a saisi par écrit pour me demander de mettre en place un comité d’incinération des timbres. (…) Je ne vois pas en quoi cela peut constituer une infraction » a-t-il déclaré.

Une prime inscrite au budget

Quant au grief relatif à l’octroi illégal de primes, Léhady Soglo a d’abord fait savoir que les « charges de maintien de l’ordre et de la sécurité sont prévues par la nomenclature des comptes de la mairie, au compte 65 85 ». C’est donc sur cette base qu’une indemnité est payée au profit du maire pour assurer le maintien de l’ordre sur son territoire. De plus, cette prime a été inscrite au budget,  étudiée, votée par le conseil municipal et approuvée par le préfet, à expliqué l’ex édile de Cotonou. En ce qui concerne les faits de rébellion dont on l’accuse, Léhady Soglo a fait savoir que son domicile a été envahi par une horde d’individus en civil il y a deux ans. Ces personnes étaient  lourdement armées et ne présentaient aucune carte professionnelle.Elles ont même tenté de l’enlever, se rappelle t-il.

Lionel Zinsou “traduit devant les tribunaux dans une affaire farfelue”

En somme, l’ancien maire de Cotonou ne se reconnait pas dans les faits qui lui sont reprochés et accuse le pouvoir d’acharnement contre sa personne. La preuve, ses coaccusés à savoir le deuxième adjoint au maire de Cotonou et le receveur percepteur, sont libres de leurs mouvements, fait-il remarquer. Quand on lui demande pourquoi il ne revient pas à Cotonou pour répondre de ses actes, il évoque les cas Mètongnon, Ajavon et Lionel Zinsou. Ce dernier a d’ailleurs été « traduit devant les tribunaux dans une affaire farfelue et montée de toutes pièces » selon le fils de l’ancien président Nicéphore Soglo.

Voir les commentaires

14 Commentaires

  1. En tout cas pour développé un pays il faut 3 chose essentiel la route l électricité et l eau et le président talon si attèle bien si tout c’est prédécesseur ont fait comme lui je pense que notre pays ne serais pas a cette étape donc courage président talon .

    • Les 3 ans de Talon n’ont rien change aux multiples coupures quotidiennes d’eau dans mon q’eau les coupures ne manquent pas meme s’il y en a moins qu’il ya 3 ans…
      Les routes a la haie vive , aux cocotiers pour la fondation Talon, au quartier residentiel zongo etc contribuent marginalement au developement…
      Epargnez nous les beuglements de klebes…

  2. il faut que les soit disant opposants ou auto-exilé au régime comprenne qu’ils ont à faire à quelqu’un qui connait tous les tricheries ou l’ancien système avant sa prise de pouvoir.
    Si voulez vraiment combattre ce régime qui se dit de respecter les textes et les lois, il faut accepter d’aller sur ce terrain et non fuir le pays en se disant opposant pour ramener tous leur problème à la politique. talon l’a dit, il n’est pas là pour faire plaisir aux anciens présidents ni à la classe politique.
    Ayez le courage de revenir au pays pour faire face à vos déboire sinon vous risquez d’Être en exil longtemps. Si vous croyez que sous talon vous allez régler tous vos problèmes de justice et politique, moi je pense que vous vous trompez.
    commencer par faire ce le ministre de l’intérieur vous demande pour exister en tant que parti.
    que je sache on peut être simple membre d’un parti et porter la candidature aux élections concerné car un parti appartient à tous les béninois.
    Ainsi le moment venu, même si vous mettez un legba en face de talon, les béninois pourront choisir de le reconduire ou non, sinon il sera là pour longtemps et malgré lui car nous avons une opposition stupide

    • Vous êtes naïf ou quoi?
      Talon et sa bande utilisent les moyens de l’Etat (police et justice) pour museler toutes les voies discordantes. C’est un régime de terreur et vous suggérez à Leady de rentrer? Qui est fou…

  3. Par quelle alchimie avez vous dénombrer les 25 dossiers?. On parle ici de la gestion LEADY à la tête de la Mairie de Cotonou qui laisse à désirer. S’il arrive à nous justifier son patrimoine de plus du milliard alors qu’il n’a aucune entreprise officielle enregistrée au BÉNIN, nous lui offrons l’amnistie.

  4. Lehady traficotte les tickets pour masquer ses détournements, se fait attribuer par ses obligés une prime de maintien de l’ordre et de la sécurité d’un montant mensuel de 2, 5 millions par mois sur les maigres ressources communales alors que la police municipale est inexistante. Il peut se moquer des imbéciles qui boivent ses insanités. Où à t il trouve L argent pour s’acheter une villa Cen Sad en bord de mer évalué à 1 milliard pour quelqu’un qui n’a jamais véritablement travaillé…
    En tout cas tu es vomi. Viens voir les travaux davantage à Cotonou comparé à Cotonou en lutte contre l’inondation…

  5. C’est bien d’être opposant deh! Quand on a des soucis avec la justice ,on se cache sous sa couverture s’opposant. En tout cas ça marche.

  6. Ceux qui soutiennent Talon pourquoi ils ne lui demandent pas de répondre devant les juges au sujet des 25 dossiers qu’il a pendants devant les tribunaux ? Sa crédibilité en dépend aussi.

    • De quel juge parle celui-ci?
      Justice sous talon, c’est puce sous talon. Ecrasée, morte. Alors, c’est une parodie de justice comme la parodie d’assemblée….

  7. Cher frère et ami Lehady ” le temps est un autre nom de dieu ” talon et ces klébés tricheurs de chez les grands tricheurs seront bientôt dégagés

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom