La Chambre américaine des Représentants, sur fond de regain de tensions avec l’Iran, adoptait ce vendredi, à une écrasante majorité un amendement interdisant au président Trump d’entrer en guerre avec l’Iran sans l’approbation du Congrès. L’amendement, parrainé par le représentant démocrate Ro Khanna mais aussi par le représentant républicain Matt Gaetz, empêcherait l’utilisation des fonds fédéraux pour tout conflit en Iran sans l’autorisation du Congrès.

Quand les démocrates veillent au grain

L’amendement à la loi d’autorisation de défense du Parlement pour l’exercice 2020 émanant des représentants californien Ro Khanna et Matt Gaetz de la Floride, serait passé à 251 pour contre 170 à la Chambre de représentants. Une manœuvre qui si elle recevait l’assentiment du Sénat pro républicains, frènerait certainement les velléités belligérantes de Donald Trump à l’égard de l’Iran. Mais la manœuvre de Matt Gaetz, avait été rejeté par ses pairs au Sénat, et l’administration Trump ne pouvait plus, tant que les deux institutions ne se seraient mise d’accord sur un modus operandi, avancer dans ses actions militaires sur l’Iran.

Les tensions entre les États-Unis et l’Iran se sont accrues depuis que le président Trump a retiré les États-Unis de l’accord nucléaire iranien l’année dernière, et depuis le monde assistait à une sorte d’escalade entre les deux pays avec, Trump renforçant l’isolement économique du pays et la République islamique bravant les forces occidentales en enrichissant de plus belle son potentiel nucléaire. Mais pour la représentante Khanna, le vote de vendredi faisait l’évidence que  « Le Congrès a déclaré clairement que le peuple américain ne voulait pas d’une autre guerre sans fin au Moyen-Orient ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom