Les problèmes raciaux et autres déviances du genre sur les stades de football tiennent à cœur à la FIFA. Les cris de singe, les grimaces, les insultes stigmatisant et autres avanies sont le lot quotidien des stades de football et la FIFA n’entend plus être un témoin passif de ces comportements inacceptables. Face aux échecs des sensibilisations et autres moyens pour lutter contre le fléau, la FIFA a décidé de prendre les taureaux par les cornes.

Les racistes seront désormais perdants

Désormais, les matchs que l’arbitre serait contraint d’arrêter pour causes d’incidents racistes et autres seront déclarés perdus sur tapis vert. Et l’équipe perdante sera naturellement celle dont les supporters sont auteurs des actes en question. « Sauf circonstances exceptionnelles, si un match est définitivement arrêté par l’arbitre à cause de comportements racistes et/ou discriminatoires, il sera déclaré perdu sur tapis vert », dit le texte de la FIFA disponible sur le nouveau site internet « legal.fifa.com » comme toutes les décisions importantes de l’institution footballistique qui seront désormais publiées sur ce site. La sanction pourra même être techniquement appliquée lors d’un match de Coupe du monde.

Les actes répréhensibles pouvant mener à suspendre un match et décider de sa perte par un camp au profit de l’autre concernent entre autres les insultes et autres actes visant la « couleur de peau, l’origine ethnique, géographique ou sociale, le sexe, le handicap, l’orientation sexuelle, la langue, la religion, les opinions politiques, la fortune, la naissance ou tout autre statut », précise le texte de la FIFA.   

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom