7 mois après le communiqué de l’Elysée, le Bénin attend toujours le retour des  26 œuvres d’art que le président Macron a promis de lui rétrocéder. Cette attente pourrait prendre fin dans peu de temps si on ajoute foi aux déclarations du ministre français de la culture, relayées par Libération.

“Ces 26 œuvres doivent pouvoir être vues, admirées et étudiées au Bénin”

Selon ce journal,Franck Riestera a laissé entendre que le gouvernement mettra tout en œuvre pour que  les œuvres d’art soient de retour au Bénin avant même que les parlementaires français ne votent une loi autorisant formellement cette rétrocession. « La restitution des œuvres fera l’objet d’une inscription dans la loi. Le calendrier reste encore à préciser compte tenu du nombre important de textes en discussion au Parlement (…) Dans l’intervalle, ces 26 œuvres doivent pouvoir être vues, admirées et étudiées au Bénin » a-t-il ajouté. C’était à la faveur d’un forum sur les patrimoines africains à Paris.

Il faut dire que les 26 œuvres d’art promises au Bénin se trouvent au Quai-Branly dans la capitale française. Elles sont pour le moment une propriété du musée mais le ministre français de la culture promet que son ministère et le Quai Branly travailleront avec les autorités du Bénin pour « trouver les voies et moyens d’un retour effectif » de ces trésors pillés par le Général Alfred Dodds après sa victoire sur le roi Béhanzin en 1892.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom