La famille de Alfonso Benett, attristé de la perte de leur oncle et fils, était déjà en plein préparatifs de ses obsèques, quand l’homme réapparaissait frais et pimpant au cours d’un barbecue donné par un ami commun. Il se serait donc avéré que la famille Benett, avait donné son consentement pour faire débrancher le mauvais patient.

Loading...

Mort par erreur !

Le 29 avril au matin, la police de Chicago, retrouvait sous une voiture du côté ouest de la ville, un homme dévêtu, inconscient et violemment battu. Transporté à l’hôpital le plus proche, Mercy Hospital, il y aurait été répertorié sous ‘’X’’ pendant six semaines. Ce ne serait qu’après que la police grâce à des photos que, l’individu aurait été identifié comme étant Alfonso Bennett et sa famille prévenue. Seulement l’état de l’homme sérieusement grabataire, laissait peu de place à l’espoir d’un rétablissement et la famille Benett donnait son accord pour débrancher leur parent qui décédait trois jours plus tard.

Seulement, en pleine préparation de ses obsèques le véritable Alfonso réapparaissait à un barbecue et la police se rendait compte de son erreur quand les empreintes digitales prises sur le défunt à l’hôpital désignait plutôt un certain Elisha Brittman, âgée de 66 ans, déclaré disparu par sa famille depuis justement six semaines.

Les familles Bennett et Brittman auraient donc décidé de porter une plainte conjointe contre le département de police de Chicago et le Mercy Hospital pour faute intentionnelle et négligence pour avoir utilisé des photos d’identité, et non les empreintes digitales, afin d’identifier un homme dont le visage était gravement défiguré. Et Jessica Rocco, porte-parole du département de police de Chicago, expliquait en substance pour identifier un sujet, « les empreintes digitales sont utilisées en dernier recours» lorsque la personne n’est pas en détention de pièce en raison de lois sur la protection de la vie privée.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom