Photo d'illustration

Par un courrier adressé au président de l’Assemblée nationale du Bénin, le commandant militaire Charles Yédénou Sounouvou invite les députés de la 8ème mandature n’ayant pas encore choisi un garde du corps à le faire incessamment, surtout vu le contexte socio politique actuel.

Trois mois bientôt après l’installation de la 8ème mandature de l’Assemblée nationale du Bénin, huit députés –dont nous taisons les noms- n’ont pas encore de garde du corps. Le commandant militaire du parlement, Charles Yédénou Sounouvou, s’en préoccupe.

Dans une correspondance au président Louis Vlavonou, il souhaite que ces députés choisissent des soldats pour assurer leur sécurité rapprochée surtout vu le contexte sociopolitique dans le pays après les législatives du 28 avril 2019. Le commandant militaire précise que les gardes qui seront choisis pourront prendre part à la formation sur les techniques de protection des hautes personnalités prévue pour septembre prochain.

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. Rires, ces députés ont déjà lu et su la leçon avec l’affaire icc/ garde corps tégbénou. Le garde corps c’est surtout pour renseigner le haut commandement et peut être même leurs ennemis sur leurs faits et gestes dans les moindres détails. C

  2. Qui a leur temps même? Même avec garde des corps si les Béninois veulent leur faire la fête, ils le leur feront surtout qu’ils sont des députés nommés et non représentants du peuple. Le reste, les Béninois ont laissé le temps au temps.

  3. Commenter :Une très bonne précaution sécuritaire .Je loue votre sens aigu de responsabilité .Courage mon Commandant et que Dieu vous bénisse .Amen!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom