La situation des migrants clandestins en partance pour le continent européen, continue de défrayer la chronique. Ayant pour la plupart, quitté l’Afrique, avec de multiples obstacles en passant par la Lybie, les survivants de ce périple se trouvent bloqués dans les eaux des pays hostiles à l’accueil des migrants. C’est le cas d’un navire humanitaire espagnol l’Open Arms transportant plus d’une centaine de migrants, et qui avait effectué 16 jours sur la mer.

Loading...

« Tout le monde est cassé psychologiquement »

Le capitaine du Open Arms, Marc Reig a récemment prévenu les autorités d’un danger imminent qu’encourt son bateau. Se confiant à un média espagnol, il avait affirmé que la situation dans le navire est devenue invivable. « Tout le monde est cassé psychologiquement, cette situation est devenue insoutenable » a déclaré Marc Reig, après qu’au moins 10 personnes aient été autorisées à débarquer en Italie, pour raisons de santé très tard dans la nuit de Jeudi dernier.

134 migrants à bord

Depuis l’évacuation de certains migrants du Open Arms, il est resté exactement 134 migrants à bord du navire. Marc Reig, avait également déclaré que l’Open Arms était à proximité du sol. Les personnes à bord du navire pourraient y aller et ont déjà l’intention de se jeter à la mer. Via le réseau de l’oiseau bleu, l’ONG espagnol a signalé des menaces de suicide et a réclamé à ce que toutes les personnes à bord descendent en Italie, en évoquant une urgence humanitaire.

L’ONG espagnol a estimé que l’Open Arms n’était plus en mesure d’assurer la sécurité des personnes à bord.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom