Charles Michel, Premier ministre de la Belgique

Tout récemment, trois jeunes filles de nationalité belge en voyage au Maroc ont reçu des menaces de mort pour avoir porté des shorts. Les trois jeunes filles sont des membres de l’association Bouworde. Bouworde est une association belge qui organise des voyages de volontariat sur différents projets en Afrique, en Asie, en Europe ou encore en Amérique latine pour les jeunes gens âgés de 15 à 30 ans.

Le groupe comptait 37 jeunes qui sont majoritairement des filles qui sont venues travailler bénévolement pendant leurs vacances sur un chantier d’un village situé au sud du Maroc. Un instituteur marocain avait alors vivement condamné le fait que les jeunes filles travaillaient en short. Sur les réseaux sociaux, le jeune instituteur avait appelé à les décapiter.

Bouworde va stopper ses activités au Maroc

L’instituteur marocain a vite été interpellé par les forces de l’ordre et il va être poursuivi pour incitation à des actes terroristes. Après ces menaces, les trois jeunes filles ont décidé de rentrer en Belgique. Les responsables de l’association Bouworde ont également décidé de ne plus envoyer de bénévoles au Maroc. “Nous avons reçu le conseil de ne pas envoyer de nouveaux groupes au Maroc. Nous allons suivre cet avis et nous avons décidé d’annuler tous les camps suivants au Maroc.” Dira l’association sur son site internet. Cependant, selon les responsables de Bouworde, 3 des 37 jeunes qui sont actuellement au Maroc ont exprimé leur souhait de poursuivre leur aventure dans le royaume chérifien.

.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom