La Russie et le Venezuela continuent de se rapprocher. En effet, alors que Caracas bénéficie déjà du soutien de Moscou, un accord a été signé entre le gouvernement vénézuélien et le conglomérat russe du pétrole, Rosneft. Cet accord prévoit en effet que la société bénéficie d’un accès aux conditions préférentielles à deux projets de développement de champs de gaz au Venezuela.

Loading...

Dans les faits, Moscou et Caracas s’engagent à “créer des conditions favorables, éviter les discriminations et apporter une assistance à la société Rosneft et Grupo Rosneft”, filiale du géant russe au Venezuela. Cet accord concerne notamment deux gisements de gaz qui seront, de fait, réservés et exploités par Grupo Rosneft, sous l’égide de la maison-mère.

Moscou et Caracas, un rapprochement stratégique

Les deux projets visés sont ceux situés sur les gisements offshore de Patao et Majillon. Situés dans la mer des Caraïbes, ces deux endroits font directement face à la côte Vénézuélienne. Cette collaboration, elle n’a toutefois rien de surprenant. En effet, les deux pays que sont la Russie et le Venezuela sont alliés depuis de très nombreuses années. En 2009 déjà, Moscou et Caracas ont signé un accord de coopération visant à améliorer la mise en œuvre de “projets stratégiques communs”.

Secoué par une profonde crise politique, économique et sociale, le Venezuela lui, recherche des fonds afin d’assurer les premières nécessités et le bon fonctionnement des institutions. Problème, les sanctions américaines court-circuitent les relations commerciales et Caracas n’a d’autres choix que de passer par des “projets de soutiens“, ce qui est notamment le cas avec le géant Rosneft. Un manière de continuer à faire du commerce malgré les menaces qui planent.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom