Ph : AFP

Donald Trump gronde. Après avoir pris une lourde décision concernant la guerre économique qu’il livre avec la Chine, le président américain semble avoir désormais la France dans le viseur. La récente loi concernant la taxation des GAFA, ces géants du numérique, ne passe pas du tout. Résultat, ce dernier a décidé de remettre la pression sur son homologue français, Emmanuel Macron.

« Je n’aime pas ce que la France a fait. » a-t-il ainsi lancé, fustigeant la dernière décision française concernant les GAFA. En effet, Paris a récemment fait passer une loi via laquelle elle se permet de taxer les grandes entreprises du numérique et des hautes technologies. Une attaque mal prise par ces dernières et par le président américain qui a décidé de monter au créneau afin de protéger le fleuron du web américain.

Trump répond à Macron

« Je ne veux pas que la France impose des taxes sur nos sociétés. C’est très injuste » a ainsi affirmé Donald Trump, en marge de son départ pour Biarritz et le G7. Dans les faits, une taxe de 3% est prévue pour les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse les 750 millions d’euros au niveau mondial et les 25 millions d’euros en France. Cette dernière se voudra rétroactive et touche les géants du web depuis le 1er janvier 2019.

Le vin français, visé

Face à cette menace, Trump lui, n’a pas tardé à réagir. Alors que la loi n’était pas encore passée, le président américain a sommé ses équipes d’entamer un travail de recherche afin de trouver la meilleure des réponses. Face à cela, la France avait alors appelé Washington à ne pas mélanger tarifs douaniers et taxe digitale. Aujourd’hui, le vin français est donc visé par les Etats-Unis, conscient que s’attaquer à ce produit phare de l’industrie française, ferait très mal aux agriculteurs et au pouvoir en place.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom