Crédit Image : Ludovic MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL

La France s’est finalement alignée sur l’opinion des Etats-Unis concernant les attaques aux drones survenues en Arabie Saoudite. Depuis le début de la crise, la France avait appelé à la prudence et se refusait de condamner l’Iran pour insuffisance de preuves. Les choses ont dû évoluer car pour la première fois, la France vient d’accuser l’Iran de la responsabilité entière de cette attaque aérienne sur les sites pétroliers saoudiens.

La  seule « explication plausible »

La France a reconnu la culpabilité de l’Iran dans l’attaque par drones sur les sites pétroliers d’Abqaiq et de Khurais dans une déclaration signée de commun accord avec les autres pays phares de l’Europe que sont l’Allemagne et le Royaume-Uni. Les trois dirigeants européens Emmanuel Macron, Angela Merkel et Boris Johnson se sont accordés sur la question dans un communiqué commun signé ce lundi en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York. Pour les trois leaders français, allemand et britannique, la responsabilité de l’Iran reste la  seule « explication plausible » dans cette attaque.

Pleine solidarité à l’Arabie saoudite

Tout en réaffirmant leur soutien indéfectible à l’Arabie Saoudite, les trois dirigeants européens en appellent à la fin des provocations de la part du régime iranien dans le communiqué commun. Ils exhortent la république islamique à « s’abstenir de toute nouvelle provocation » et réaffirment leur « pleine solidarité avec le Royaume d’Arabie saoudite et sa population ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom