Un colloque scientifique s’ouvre ce mercredi 11 septembre à Cotonou. Il est organisé par la Cour constitutionnelle du Bénin et a pour thème : “La Cour constitutionnelle, entre Rupture et continuité”. L’objectif de cette rencontre qui aura pour cadre un hôtel de Cotonou, est de  « comprendre les nouvelles tendances de la jurisprudence constitutionnelle et de les confronter à la Constitution ainsi qu’aux décisions rendues en 26 ans de justice constitutionnelles » comme le mentionne le post publié sur la page Facebook de la haute juridiction.

Loading...
Plusieurs délégations d’universitaires européens et africains sont attendues à “ce moment de réflexion collective”.  Seront également présents des délégations de cours constitutionnelles africaines  qui vont partager leurs expériences sur les défis pratiques liés aux mécanismes de justice constitutionnelle. Plusieurs communications se dérouleront au cours de ce colloque qui soulève la problématique de la rupture et de la continuité au niveau de la Cour constitutionnelle.

“Deux logiques qui mettent en tension les grandes tendances jurisprudentielles de la Cour”

En effet, les précédentes mandatures de la haute juridiction ont renforcé les libertés individuelles et collectives « parfois au détriment de l’affirmation de l’autorité de l’Etat ». Les premières décisions de la nouvelle mandature dirigée par Joseph Djogbénou semblent prendre l’inverse de la démarche des mandatures précédentes en « renforçant l’autorité de l’Etat nécessaire au développement économique dans le respect de l’Etat de droit et des libertés individuelles». « Ce sont en réalité deux logiques qui mettent en tension les grandes tendances jurisprudentielles de la Cour constitutionnelle du Bénin en 25 ans d’une part , depuis un an, d’autre part ».

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Cette cour constitutionnelle est la pire des cours qu’on ne n’avons jamais connu au Bénin et dans tout le monde entier avec des décisions qui sont rendue à la solde et aux ordres et non crédible. Mais l’histoire retiendra leur nom et payeront tout le mal causé à ce peuple par ruse et rage . C’est dommage que des personnes de haut rang se livre à la bassesses totale d’où le fameux : le Bénin est un désert de compétences disait le mentor de la rupture et suivez mon regard. Quel souvenir laisser vous à vos familles et enfants et génération à venir. Ce qui est bon c’est que tout début à une fin. Nous verrons la fin car elle est prochain. Peu importe la durée de la nuit, le soleil fini toujours par apparaître

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom