Patrice Talon a procédé à un remaniement ministériel hier jeudi 05 septembre. Outre Mme Bintou Chabi Adam Taro, Serge Ahissou et MarieOdile Atanasso, tous les fidèles du régime  sont restés dans le gouvernement. Samou Seidou Adambi a par exemple été maintenu à son poste de ministre de l’eau et des mines. Ce qui n’a pas manqué de le réjouir.

“Vive le Bénin Révélé”

Dans un tweet, il remercie le Chef de l’Etat pour avoir accepté de continuer l’aventure avec lui. « Ma gratitude au Président de la République Son excellence Patrice Talon pour la confiance renouvelée. Puisse Allah nous assister dans l’accomplissement de notre mission. Vive le Bénin Révélé » a écrit M Adambi.

Bénin: Voici le nouveau gouvernement de Talon (photo)

Le ministre travaillera désormais aux côtés de 23 collègues parce qu’il y a maintenant  24 portefeuilles ministériels au lieu de 22 dans l’ancien gouvernement.En effet, deux ministères ont été éclatés en deux. Il s’agit du ministère de l’économie numérique et de la communication et celui du tourisme, de la culture et des sports.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Aucune dignite…
    Qu’attendez de ces gens ?
    Lui au moins l’a fait en public, lesautresdefilent dans les couloirs du chef de clan ou ses missi dominici comme le traitre Amoussou Bruno

  2. Tout systeme despotique..a toujours des complices passifs et actifs…!!

    Ne venez pas nous dire…qu’on ne savait pas…on était pas au couant…on nous trompé…

    Mangez,ripaillez,jouissez,…et faites recel..des retombées..à court terme…de la politique des chars et des tu e ries…de chaourou, de savé,de cadjéhoun..

    Faites recel…du terrorisme judicaires…et administratifs et inst……

    C’est pour un temps…..

  3. Juste le minimum. Pas besoin de remercier Talon. Talon n’est pas Yayi qui exigeait des messes de grâces pour le remercier au nom du Père Céleste ou bien des prières dans les Mosquées pour invoquer Allah. Des ripailles s’en suivaient financées par des avances sur fonds publics et le déplacement de parents et amis jusqu’au village. On se souvient de l’assassinat d’un Colonel de l’armée qui venait dune messe de grâce
    par des coupeurs de route à une époque d’insécurité maximale au Bénin. Plus jamais ça!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom