La 1ère édition des Rencontres internationales du livre du BéninBeninlivres 2019– bat son plein depuis mercredi 25 septembre 2019 à Cotonou. A l’agenda, la première foire panafricaine du livre, des concours, des formations et une table ronde sur le thème «La littérature au service des patrimoines et du tourisme».

Auteurs, éditeurs, libraires, lecteurs et autres amoureux du livre sont en fête autour du livre d’Afrique et de sa diaspora au Palais des sports du stade général Mathieu kérékou de Cotonou. Du Bénin, Cameroun, Martinique, Gabon, Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo ou de la France, ils sont plus d’une demi-douzaine de délégations venues de divers horizons pour animer le marché du livre ouvert mercredi 25 septembre dernier dans le cadre de la 1ère édition des Rencontres internationales du livre du BéninBeninlivres 2019-.

Le livre dans le dernier village d’Afrique

«C’est une biennale pour promouvoir et valoriser le secteur du livre », affirme Eskil Agbo, Délégué général de l’initiative. Il parle surtout de « popularisation du secteur du livre ». Il a insisté là-dessus au vernissage de la 1ère foire panafricaine du livre qui est l’une des activités phare de cette biennale.

Eskil Agbo fait observer que « la basse population ne s’intéresse pas à la littérature parce qu’entre temps, on ne leur a pas montré qu’en réalité, le livre est pour tous et pour chacun ». « Nous –Beninlives, ndlr- sommes nés pour rendre populaire, pour démystifier la littérature, le livre » défend-t-il. Il s’agit de « faire en sorte que le dernier fils d’Afrique dans le dernier village d’Afrique puisse savoir les avantages à être amis du livre ». C’est un défi auquel s’est associée aussi l’association professionnelle des éditeurs du Bénin et celui des libraires.

Les lecteurs se bousculent

Outre la foire où sont exposés et vendus des livres, Beninlivres 2019 est parvenue à créer la fête autour de la littérature par le biais d’une compétition dénommée Grand prix du lecteur 2019 qui mobile plus d’une centaine de passionnés du livre. Non seulement ils lisent des ouvrages mais aussi et surtout ils ‘’contaminent’’ d’autres à découvrir le contenu de plusieurs ouvrages. A la foire, ils échangent avec des auteurs. Beninlivres 2019, c’est aussi la formation des jeunes éditeurs et libraires africains, un atelier d’initiation à la langue fon, le « Grand Prix littéraire Dada Gbêhanzin » du meilleur écrivain africain et autres.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom