La Fondation Etisalat Bénin parcoure le Bénin depuis hier, mercredi 18 septembre 2019, pour offrir à des milliers d’enfants, des kits solaires complets. C’est l’édition 2019 du Bus de la rentrée scolaire lancée à l’école primaire de Kpinkpinnin, dans la commune de Kandi, où la fondation va construire aussi un module de trois classes.

Sac d’écolier, cahiers, bics, vrai dessinateur, ardoise, etc. Les écoliers et écolières de l’école primaire de Kpinkpinnin dans l’arrondissement de Sonsoro, commune de Kandi, n’en manquent plus pour le compte de l’année scolaire 2019-2020. L’école est aussi pourvue en matériels de travail. C’est un don de la Fondation Etisalat Bénin dans le cadre de son projet social Le Bus de la rentrée scolaire.

View this post on Instagram

Remise symbolique des kits par le DG/Moov à…

A post shared by LA NOUVELLE TRIBUNE (@lanouvelletribune.info) on

La cérémonie officielle de remise qui s’est déroulée mercredi 18 septembre 2019 dans cette école marque le début de l’édition 2019 de ce Bus de la rentrée scolaire qu’organise la fondation depuis des années au-delà de ses interventions dans le domaine de la santé à travers des dons et des partenariats avec des hôpitaux pour des matériels médicaux.

Plus de 3000 kits

«Nous intervenons dans le domaine de l’éducation à travers la construction de modules de classe et toutes les années à travers le Bus de la rentrée pour distribuer des kits scolaires complets pour que les écoliers puissent aller à l’école dans les meilleures conditions possibles » indique le directeur général de Moov au Bénin, Omar Nahli.

Cette année, le Bus de la rentrée scolaire va parcourir des milliers de kilomètres pour distribuer plus de 3000 kits dans plus de 22 localités du Bénin. Servis en premier, les écoliers de Kpinkpinnin ont témoigné de leur gratitude à la fondation et à Moov. « Le seul mot qui nous vient tous à l’esprit maintenant est merci, merci, merci pour tout » confie leur porte parole Babio Bana. Ils promettent d’en faire bon usage.

Pourquoi Kpinkpinnin ?

« Ce cadeau est le bienvenu ; du soutien au moment où nous en avons besoin », se réjouit le directeur de l’école, Oscar Kpedehounsi. En effet, Kpinkpinnin est un village situé à 47 Kilomètres de Kandi au Nord-Bénin où les enfants jusqu’en 2015 n’ont pas accès à l’école à moins d’être envoyés chez un tuteur à Sonsoro -à 17 kilomètres de chez eux-, ou à Kandi, ou encore accepter de parcourir la dizaine de kilomètres matin et soir.

View this post on Instagram

.. ces écoliers et écolières puis…

A post shared by LA NOUVELLE TRIBUNE (@lanouvelletribune.info) on

Mais il y a quatre ans, les parents ont décidé de créer cette l’école de Kpinkpinnin dans le but de palier un temps soit peu aux difficultés qu’éprouvent ces enfants. Elle est depuis, sous la charge entière de ces parents. Avec leurs efforts, ils n’ont pu construire pour l’instant qu’un hangar, avec un toit en tôle, servant de classe de CE1 et CE2. Les classes de CI et CP sont sous une bâche de fortune faite à base de sacs d’engrais de maïs et de Coton.

View this post on Instagram

… au directeur de l'école de kpinkpinnin

A post shared by LA NOUVELLE TRIBUNE (@lanouvelletribune.info) on

«Ils –les enfants- sont livrés aux intempéries tels que le vent, la pluie, le soleil, l’harmattan et les reptiles» informe le directeur. « C’est une école qui n’a aucun matériel pédagogique pouvant permettre aux apprenants de bien travailler » ajoute-t-il. On apprend qu’entre temps, la mairie est allée recenser le nombre d’écoliers dans cette école mais c’est sans suite jusque là.

Le Dg Moov annonce la bonne nouvelle à Kpinkpinnin

Sensible à ces peines, le Dg Moov dit « courage et bravo à ces parents qui font le sacrifice tous les jours pour es enfants ». Pour lui, « ce qui est difficile, ce n’est pas les sacrifices qu’on fait une seule fois mais les sacrifices qu’on fait tous les jours ». Il avoue avoir « été bouleversé » quand il a vu les images de cette école pour la première fois. Son équipe et lui ont décidé d’accompagner ces parents au-delà du Bus de la rentrée.

« Nous avons pris la décision de vous offrir un module de trois classes » a-t-il annoncé. « Dès que vous identifiez la parcelle, vous nous le notifiez. La semaine qui suit on commence le travail » précise Dominique Nwankwo, directeur de D.Commercial, partenaire de Moov Bénin dans l’Alibori. «Je vous promets que nous allons revenir», affirme le Dg/Moov Bénin.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom