Parrain du livre « Vaincre les conflits de leadership dans l’église par l’éthique: cas de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin (Epmb) » du pasteur Michel Alokpo, professeur Joël Aïvo donne aussi son avis sur le choix du chemin des tribunaux dans la gestion des conflits au sein des Eglises.

Loading...
Il faut éviter les recours devant les tribunaux face aux conflits à l’Eglise. Ce point de vue du pasteur Michel Alokpo, auteur du livre « Vaincre les conflits de leadership dans l’église par l’éthique : cas de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin (Epmb) » est partagé aussi par le professeur Joël Aïvo.

Parrain de l’ouvrage, l’enseignant de droit conseille que d’autres pistes soient privilégiées à celle du droit dans la résolution des crises religieuses. « Je crois en la loi, dans le droit juste. Mais la loi ne résout pas tout et il est important de faire place à des mots comme pardon, dialogue. Il y a des problèmes que le droit ne peut résoudre. Il nous revient de voir quel est le problème qui peut être résolu non pas par le droit, mais par le dialogue », a déclaré le professeur titulaire du CAMES, dimanche dernier, au lancement de ce livre à Cotonou.

Victime de la crise de l’Eglise

Dans ses propos, le professeur fait allusion à la crise qui a secoué l’Eglise protestante du Bénin. Bien qu’étant catholique, il avoue en avoir été victime du côté de sa famille maternelle qui est de cette Eglise. « J’ai vu des frères et sœurs se diviser, se battre à la maison à cause de la crise » rapporte-t-il, très heureux de ce que ce conflit soit désormais réglé, même si « les stigmates sont là ». Il appelle de tout son souhait que cette crise soit à jamais enterrée.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom