Le locataire de la Maison Blanche Donald Trump a récemment eu une première victoire en ce qui concerne la politique migratoire des Etats-Unis. Hier mercredi, la cour suprême du pays a autorisé la restriction des demandes d’asile de migrants qui viennent de l’Amérique centrale. La nouvelle a été accueillie avec satisfaction par le président américain. « Grande victoire à la Cour suprême des Etats-Unis pour la frontière sur le droit d’asile » s’est-il exclamé.

Loading...

Une demande d’asile dans les pays de transit

La mesure prise par la cour suprême des Etats Unis cible surtout les migrants utilisant le Mexique comme pays de transit pour accéder aux USA. Elle indique également que la procédure qui contraint la majorité des migrants à demander un statut de réfugié au pays leur permettant d’aller aux Etats Unis, pourrait être mise en œuvre tant que les tractations judiciaires ne sont pas terminées. Cependant, la décision de la cour suprême a fait des mécontents.

Des désaccords sur la question

Lee Gelernt, un juriste de l’ACLU a précisé dans un communiqué que la lutte juridique sur cette affaire n’était pas encore finie. A cet effet, il a dit espérer gagner ce combat. Notons également que la décision de la cour suprême n’a pas fait l’unanimité auprès de ses neufs juges. Parmi ces derniers, les juges Sonia Sotomayor et Ruth Bader Ginsburg ont manifesté leur désaccord sur la question.

« Une fois de plus, le pouvoir exécutif a émis une règle qui cherche à mettre fin à des pratiques établies de longue date concernant les réfugiés qui cherchent fuir les persécutions » a déclaré Sonia Sotomayor.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom