Un centre de recherche en Russie sur les biotechnologies et les virus dénommé Vektor contenant le virus Ebola a été touché par une explosion puis par un incendie. Cet incident qui a eu lieu lundi dernier à Koltsovo à proximité de Novossibirsk, inquiète plus d’un. Cependant, les autorités sanitaires russes ont tenu ce mardi à rassurer les esprits. Elles ont fait savoir que l’explosion a été déclenchée par un cylindre de gaz, ce qui a entraîné un incendie dans les salles du bâtiment.

D’autres virus dans le centre

Dans leur déclaration, les autorités ont affirmé qu’aucune substance nocive n’avait pu s’échapper du centre. Selon elles, même si des fenêtres se sont cassées la structure du bâtiment abritant le centre n’a pas été impactée. Notons que le centre de recherche en virus et biotechnologie Vektor est situé dans une ville qui compte plus de 1,5 million d’habitants. Il est l’un des deux centres de recherches en virologie au monde, à détenir le virus de la Variole.

Le virologue et chercheur au CNRS et à l’Institut Pasteur, Frédéric Tanguy a indiqué cependant, que le bâtiment garde aussi en son sein d’autres virus tels que : le HIV et l’anthrax entre autres.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom