Ils l’avaient annoncé, Ils l’ont fait. Après plusieurs semaines d’accalmie, les Gilets Jaunes reprenaient leur fronde sociale, avec de nouvelles revendications. Par milliers les protestataires auraient envahi les rues parisiennes pendant que d’autres manifestations étaient prévues ce même samedi. Les forces de l’ordre sont intervenues et plusieurs personnes ont été interpellées dans la matinée de ce samedi.

Une rentrée d’automne percutante…

Le gouvernement Macron s’y attendait, ce 21 Septembre s’annoncerait mouvementé avec la reprise des manifestations des ‘’Gilets jaunes’’. Ces protestations déjà difficiles pour les forces de Police,  seraient « agrémentées » de manifestations contre la réforme des retraites, de marches de protestations  « des avocats, des infirmières, des médecins, des kinés, des pilotes de lignes, des hôtesses et stewards » et même d’agents de la fonction publique frappés par suppression des postes ; 5800 ; induites par les reformes territoriales.

Emmanuel Macron : ce qu’il fera quand il quittera le pouvoir

Aussi, le président Français  avait-il la veille, appelé au calme et à la retenue ; « C’est bien que les gens s’expriment (…) J’appelle chacun à ce que cela puisse se faire en bonne intelligence, en concorde et dans le calme ». Un appel au calme qui aurait été dépourvu de naïveté puisque, la mobilisation aurait été maximale au niveau des forces de l’ordre avec des arrêtés préfectoraux interdisant les manifestations sur près de 75 rues et places partant des Champs Elysées aux Bois de Vincennes et plus de 7000 agents réquisitionnés.

Aussi, le président Français  avait-il la veille, appelé au calme et à la retenue ; « C’est bien que les gens s’expriment (…) J’appelle chacun à ce que cela puisse se faire en bonne intelligence, en concorde et dans le calme ». Un appel au calme qui aurait été dépourvu de naïveté puisque, la mobilisation aurait été maximale au niveau des forces de l’ordre avec des arrêtés préfectoraux interdisant les manifestations sur près de 75 rues et places partant des Champs Elysées aux Bois de Vincennes et plus de 7000 agents réquisitionnés.

Un dispositif verrouillé puisque selon la presse française, il n’avait pas encore sonné la mi-journée que plusieurs dizaines de personnes avaient été interpellés et plus d’un millier passé à la fouille corporelle minutieuse. Mais les français qui devraient descendre manifester pourraient être plus nombreux, les deux appels de groupe et association de Gilets Jaunes ayant recueillis à eux deux, près de 6500 confirmation de participation et 30 000 personnes « intéressées ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom