Image d'illustration(policiers marocains). © FADEL SENNA / AFP

En mars, le citoyen afro-américain Timothy Hucks a été conduit à un poste de police à Rabat, d’où il aurait été conduit dans une autre ville avec un groupe de migrants subsahariens dans un bus. Une expérience inhabituelle pour ce citoyen américain qui deux heures durant aurait été dans les chaussures de migrants sans papiers, et qui aurait-il témoigné, aurait changé son regard et sa manière de vivre sur le sol marocain.

« Avoir de l’audace » pour envisager ou vivre en tant que Noir au Maroc

Le 21 mars, Timothy Hucks, un noir américain avait été au mauvais moment au mauvais endroit. Le New-Yorkais, qui séjournait à Rabat à l’époque, aurait été arrêté en raison de la «couleur de sa peau», alors qu’il se rendait dans un magasin en bas de chez lui. Ce Vendredi, Hucks sur Twitter avait partagé son épreuve dans une longue et détaillée publication. En début de tweet, l’américain publiait en fait d’avertissement ; « Si vous envisagez de voyager ou de vivre au Maroc, mais avez l’audace de le faire en tant que noir, lisez ceci d’abord ».

Vers 19h45, alors qu’il quittait sa maison à Bab Chella pour aller chercher quelque chose dans le magasin dans la rue en bas de chez lui , Timothy Hucks, était abordé par la police , contrôlé , et puisqu’il n’avait pas sur lui son passeport, seulement son permis de conduire, était pris pour un migrant sans papier, arrêté et déporté vers Beni Mellal, au centre du Maroc à 240 km de la capitale Rabat. Si Hucks  avait pu revenir chez lui, quelques heures plus tard, l’expérience avait été pour lui traumatisante ; « J’ai essayé de ne pas quitter ma maison. J’ai toujours porté mon passeport. Si la police marchait, je marchais dans l’autre sens. J’ai évité tous les camionnettes de police ».

Selon des analystes et des défenseurs des droits de l’homme,  les migrants subsahariens au Maroc, dans le cadre d’une répression généralisée feraient face à des arrestations arbitraires, à un bannissement dans des régions isolées du pays et, récemment, à une expulsion totale. Les défenseurs des droits de l’homme soutenant que les raids, débutés depuis 2018, seraient coordonnés avec l’Espagne et l’Union européenne pour endiguer la vague de migrants sur le continent. Le gouvernement marocain ayant déclaré ne viser uniquement que les migrants sans papiers et les trafiquants d’êtres humains.

Voir les commentaires

25 Commentaires

  1. C’est une histoire bidon et montée de toutes pièces 1erment on arrête pas les gens parce que sont Black pour la simple raison et que les marocains sont métissé, une bonne partie sont noires, je suis algérien et je voyage beaucoup au Maroc et je trouve que le Maroc est le pays le plus accueillant d’Afrique.

  2. Et si cette ” histoire ” n’était ” que pure imagination ?
    Il faudrait avoir la version des autorités locales pour pouvoir dire son avis.

  3. Pourquoi faire au Maroc un pays avec un roi ********.cela ne m’étonne pas arrabe#raciste jusqu’à la fin de leurs jours ils évolueront jamais.

    • Je suis un marocain plus au moins aisée je passe mes vacances svt en Europe ce n est qu a paris qu on arrête pas de me demander mes papiers que je garde tjs sur moi ,si jamais je les oublie a l hôtel ça va être pire croyez moi ,mais c est le Maroc qui joue le gendarme maintenant non?

  4. Juste informez svp Sur ce que font les migrants subsahariens ..ils volent ..attaquent les gens ****** les filles..agressent led pauvres marocains ..occupant par force les maisons ..vendent LA drogue terrorisent tt l monde ..demandez a casablancais ..aux tangerois ..meme ds led cartiers chiques DE Rabat ..tt l monde a peur d eux ..cherchez bien avant DE juger

  5. Faut-il arrêter un individu tout simplement parce qu’il a la couleur de sa peau foncée? Même s’il ne possède pas sur lui son passeport Américain, il possède au moins dur lui son permis de conduire surtout qu’il ne parle pas l’arabe ni une langue africaine.
    Aujourd’hui 50% (1 enfant sur 2) des enfants qui naissent à Bruxelles portent le prénom Mohamed.
    Eh bien chercher l’erreur. Vous savez ce qui reste à faire autrement les ******* se croiront tout permis.

  6. Vos commentaires sont racistes et tristes. Vous êtes exactement comme ces policiers qui l’ont arrêté juste à son aspect physique. Et s’il ressemble à un Malien ou Sénégalais et alors fait il de lui un criminel ? Les Maliens ou Sénégalais ou autres africains sont ils des criminels ? Le monde doit vite changer sinon nous allons bientôt nous dévorer entre nous.

  7. Pour être noir partout bn ça devient compliqué.il faut tourjour garder votre passeport avec toi et de ne pas ce faire voler.je suis française noir en ma prendre souvent pour une sénégalais au malienne

    • Mdr…
      C’est peut être le fils de l’ américain Stokely Carmichael connu aussi sous le nom de Kwame Touré, époux de Miriam Makeba qui vécut longtemps en Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom