Le conseil des ministres du mercredi 11 septembre  a décidé de régulariser la situation des agents permanents de l’Etat sans salaire depuis 2007. En effet, ces derniers étaient frappés par la mesure de suspension de leur reversement dans la fonction publique. Une mesure désormais levée. Le gouvernement a aussi pris une mesure en faveur des retraités qui sont sans pension depuis 2017.

« C’est des mesures que nous saluons…»

Ces différentes décisions ne laissent pas de marbre les Secrétaires généraux de la Csa-Bénin et de la Cstb. Interrogé par la radio nationale, Anselme Amoussou qui dirige la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) a salué ces mesures prises par le gouvernement. « C’est des mesures que nous saluons parce que c’est ce que nous avons toujours demandé, nous syndicats. Que le gouvernement ait une approche sociale dans son action. Et pour une fois que nous constatons que le gouvernement a fait l’effort, nous ne pouvons que saluer » a déclaré le syndicaliste qui met l’accent sur le rôle joué par les centrales et confédérations syndicales pour que ces mesures soient prises. Pour lui, c’est la demande, la démarche et la persuasion des syndicats qui ont payé.

« Autant il faut féliciter le gouvernement, autant il faut nous féliciter pour avoir su convaincre le gouvernement d’aller vers ces mesures qui sont des mesures fortement sociales,  qui concernent des travailleurs qui sont sans salaire depuis plusieurs mois; qui concernent des retraités qui sont sans pension depuis 2017 » estime Anselme Amoussou. Du côté de la Confédération Syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) on n’est aussi satisfait de la décision du gouvernement.

“Le gouvernement a bien fait…”

Pour Kassa Mampo, secrétaire général de ce syndicat, le gouvernement a bien fait d’entendre le cri de cœur des parents d’élèves et des enseignants. Il doit poursuivre dans ce sens en laissant tomber « cette affaire d’évaluation pour ramener la balle à terre, recruter suffisamment d’enseignants et créer des conditions de travail pour que tout le monde se sente à l’aise » ajoute ce syndicaliste très critique à l’endroit du pouvoir en place.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. je ne comprends pas le gouvernement qui décide d integrer à la fonction publique les reversés de 2008 de maintenir l évaluation diagnostique

  2. “C’est (ce sont) des mesures que nous saluons…” ça suffisait amplement.

    “Les Sg Amoussou et Kassa Mampo félicitent le gouvernement” C’est trop ! Les syndicats doivent s’en tenir à défendre les intérêts du monde du travail. Ce n’est pas leur rôle de chanter les louanges ou de distribuer les satisfécits au gouvernement.

    Il est temps de rompre avec cette obséquiosité quand on parle aux tenants du pouvoir. C’est ce genre d’élément de langage et de comportement qui provoque le mépris qu’ils ont pour les citoyens.

    • Donc selon toi les syndicats ,associations et l’etat doivent se faire la guerre? Moi je pense que ce qui compte c’est les échanges et les négociations et chacun doit jouer son rôle ni plus ni moins en tenant compte des réalités et contraintes du pays.
      C’est ce qui a manqué lors de la crise politique

      • @George lire à l’envers ne sert à rien on a compris ce que tu essaye de vendre.

        Entre se faire la guerre ou des négociations, il y a un monde.
        Très précisément, négocier exige d’être respecté en ayant une attitude respectable et non pas un langage de lèche-c…

        \\\\///
        (@_@)

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom