Sidiki Diabaté artiste musicien malien, présent aux obsèques le samedi dernier, de DJ Arafat aurait été outré par les actes de vandalisme des fans de la star défunte sur sa dépouille alors inhumé au cimetière civile de Williamsville. La jeune star malienne, qui avait, elle, fait le déplacement depuis, Bamako, sa contrée natale jusque sur les bords de la lagune Ebrié pour présenter ses derniers respects à ce ‘’Grand-frère’’ de la musique, demanderait aux ivoiriens de ne pas salir la mémoire du ‘’Daishikan’’.

Loading...

« Ne refaites plus cela »

Samedi matin, avant l’enterrement privé, le cercueil de DJ Arafat a été placé au centre du stade Félix Houphouët-Boigny, d’une capacité de 35 000 places, à Abidjan, sous les applaudissements et les larmes. Tout au long de la nuit, des stars africaines de premier plan telles que Davido, Fally Ipupa, Serge Beynaud et Sidiki Diabate ont chanté à la  mémoire de celui que le président de la République ivoirienne, M. Alassane Ouattara avait appelé « jeune icône et ambassadeur de la musique et de la culture ivoirienne ».

Quelques heures plus tard, les événements prirent une toute autre tournure lorsque la famille du chanteur voulu dans l’intimité mettre la star en terre. Pour les ‘’Chinois’’ nom donné à ses fans par l’artiste lui-même, cette approche de la famille étaient suspecte. Au point pour eux de braver les éléments de la police, d’entrer de force dans le cimetière et de profaner la sépulture de l’artiste, histoire selon certains ‘’chinois’’ de vérifier que celui que la famille avait voulu mettre là en terre était bien leur idole.

« Ne faites plus cela… » aurait presque supplié, Sidiki Diabaté. Le jeune chanteur malien, qui avait saisi l’occasion d’une conférence de presse dans le cadre d’une, nouvelle édition des ‘’Grillades d’Abidjan’’ un évènement culturel et gastronomique se tenant dans la capitale économique ; aurait insisté sur la portée médiatique que les images de la profanation de la dernière demeure de DJ Arafat, ayant abondamment circulé sur la toile, pourrait avoir sur l’héritage culturel du ‘’Daishikan’’.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom