La situation prend une tournure inattendue. En effet, le président américain Donald Trump a officialisé sa décision de ne pas coopérer avec le Congrès dans le cadre de l’affaire portant sur son appel passé à Volodymyr Zelenski, le président ukrainien. Une décision que n’a pas du tout apprécié Nancy Pelosi, présidente du clan démocrate.

Sur Twitter, le président Trump s’en est farouchement pris à Pelosi, troisième personnage de l’État et présidente de la Cambre des représentants. Selon ses dires, celle-ci serait coupable de trahison, au même titre qu’Adam Schiff, l’homme à la tête de la commission du renseignement, commission qui organise et gère la plupart des auditions et des rencontres tenues dans le cadre de la procédure de destitution lancée à l’encontre du président américain.

Trump annonce qu’il ne souhaite pas coopérer

Pour rappel, Trump est accusé d’avoir fait pression sur son homologue ukrainien, en lui réclamant l’ouverture d’une enquête sur Joe Biden et son fils, Hunter, qui a longtemps travaillé en Ukraine, au sein d’un grand groupe gazier. Trump et la Maison Blanche estiment en effet que l’ancien vice-président aurait réussi à faire renvoyer un procureur ukrainien qui s’intéressait de trop près aux agissements de son fils.

Donald Trump n’aura jamais été autant décrié

Nancy Pelosi gronde

Décidant de ne pas coopérer avec le Congrès, Trump a donc décidé d’affronter l’organe principal du pays. Toutefois, sa décision pourrait se retourner contre lui, celle-ci pouvant être comparée à une entrave à la justice. C’est d’ailleurs l’un des trois points qui a été retenu contre Nixon en 1974, dans le cadre de sa destitution. Une situation que Nancy Pelosi a tenu à lui rappeler, affirmant que Trump n’était pas au-dessus des lois et que, dans tous les cas, il allait devoir répondre de ses actes.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom