Crédit : Alexey NIKOLSKY / Sputnik / AFP

Ce mardi, un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) tendrait à montrer que les statistiques qui avaient fait considérer « la Fédération de Russie » comme étant « comme l’un des pays où l’on boit le plus au monde », seraient en train de s’inverser. Un gain en espérance de vie que les russes devraient en grande partie à des mesures politiques salutaires du régime de Vladimir Poutine.

Quand les Russes gagnent 10 ans de vie…

Selon le rapport de l’OMS, la consommation d’alcool en Russie,  par habitant de 2003 à 2016, aurait baissé de 43 %. Et qu’en outre cette baisse drastique de la consommation d’alcool, serait l’une des composantes principales de l’augmentation de l’espérance de vie des russes, qui serait passé de 57 ans au début des années 90, à 78 ans pour les femmes et 68 ans pour les hommes en 2018.

Une avancée que les russes devraient, selon les observateurs à diverses mesures introduites par le président actuel Vladimir Poutine. Car si au milieu des années 1980 à 1990, le président Mikhaïl Gorbatchev, avait dirigé une campagne anti-alcool avec une interdiction partielle, qui aurait entraîné une baisse de la consommation ; l’effondrement de l’Union soviétique, avait vite fait de réduire à néant les progrès enregistrés.

Avions de combat russes : quand Erdogan et Poutine narguent “gentiment” Trump 

Il aurait donc fallu voir l’arrivée du président Poutine, avec une interdiction de vente d’alcool après 23 heures, une augmentation du prix de vente des spiritueux ou même une interdiction de publicité liée à l’alcool, pour enregistrer les avancées aujourd’hui constatées. Et le président russe Vladimir Poutine qui tenait à donner lui-même des exemples d’asepsie et de vie saine, aurait mis en œuvre sa politique de lutte contre l’alcoolisme, sur les recommandations de l’OMS. Et aujourd’hui, Un adulte russe moyen consommerait entre 11 et 12 litres d’alcool pur chaque année, contre 18,7 litres en 2005.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom