Photo d'illustration

La nature n’aime pas être dérangée et n’hésitera pas à reprendre ses droits. Dernier exemple en date avec la mort annoncée d’un médecin suisse de 66 ans, qui en tombant de son camping-car alors qu’il participait à un safari au parc national Kruger, en Afrique du Sud, s’est fait écraser par une girafe. Transporté à l’hôpital, il succombera à ses blessures trois jours après son arrivée.

Hospitalisée du côté de Johannesburg, la victime n’a donc pas été en mesure de s’en sortir. Le porte-parole du parc a d’ailleurs très vite décidé de réagir, exprimant ses regrets les plus sincères à la famille du défunt. Originaire de Thurgovie, en Suisse, ce dernier profitait de quelques jours de vacances en compagnie de son épouse, du côté de l’Afrique du Sud. Comme beaucoup de personnes, l’homme a ainsi pris part à un safari lorsqu’une girafe a subitement traversé la route, coupant le chemin au minibus et les 13 touristes à bord.

Un conducteur qui risque gros

L’animal étant imposant, 750 kg pour 5.5 mètres de haut, la collision a été brutale. L’animal s’est ainsi écrasé sur l’avant de l’autobus avant de s’effondrer sur le toit. L’accident a ainsi entraîné la mort d’un homme alors que sa femme elle, s’en est tirée avec des blessures mineures. Deux autres personnes ont également été soignées pour des blessures, là encore, superficielles. Selon les forces de l’ordre et les premiers résultats de l’enquête, le minibus roulait à une vitesse supérieure à ce qui était autorisé. Le chauffeur du minibus risque ainsi d’être poursuivi en justice pour homicide par négligence.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom