Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des finances

La 2ème édition de la conférence du G20 Afrique sur l’investissement s’ouvre à Berlin (Allemagne) ce 19 novembre 2019. Et le Bénin est parmi les 12 pays africains à y prendre part. Le Bénin sera représenté par le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni à cette 2è édition de la conférence du G20 Afrique sur l’investissement.

Au cours de ce sommet, selon les informations officielles, le ministre Wadagni va intervenir dans la première catégorie des pays africains dont les projets de l’initiative Compact with Africa portent sur les secteurs des énergies renouvelables. Le ministre va faire le point des réformes qui font du Bénin un pays attractif dans la sous-région et le place comme un pôle d’investissement de premier choix pour les partenaires économiques.

Dans le cadre de l’initiative compact avec l’Afrique du G20, 12 pays africains prennent à la 2è édition de la Conférence du G20 Afrique sur l’investissement. Le Bénin fait partie de ces douze pays africains. Il s’agit du Burkina-Faso, de la Côte-d’Ivoire, de l’Egypte, de l’Ethiopie, du Ghana, de la Guinée, du Maroc, du Rwanda, du Sénégal, du Togo, de la Tunisie et du Bénin. Ces pays ont été sélection sélectionnés par l’Allemagne dans le cadre de cette initiative qui s’opère sous la chancelière Angela MERKEL.

Pour rappel, le compact avec l’Afrique est une initiative lancée par l’Allemagne dans le cadre du G20 pour soutenir l’investissement en Afrique, y compris l’appui à l’amélioration de l’environnement des affaires et la réalisation des projets de développement.

Franc CFA : après les propos de Talon, les clarifications du ministre béninois Wadagni

Et pour le compte du “Compact with Africa” 2019, c’est l’entreprise allemande VOITH gmbh & Co. KGaA qui a été retenu pour la mise en œuvre du projet de réhabilitation de la centrale hydro-électrique de Nangbéto d’un coût global de 22 millions d’euros.

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Les propos des collègues sont vrais. J’étais à Frankfurt il y a 3 semaines à un séminaire international et l’un des 12 présentateurs m’a brandi un article publié en Anglais sur le Bénin. En dehors de la fermeture des frontières évoquées, la politique en vogue actuellement dans le pays est peinte en noir. J’avais honte mais pour des raisons de patriotisme j’ai essayé de banaliser les propos contenus dans l’article. Travaillons vraiment pour améliorer l’image de notre pays à l’étranger.

  2. Si je vais classer les pays ou les allemands s’interesseront, et voici le classement, mais c’est une tristre verite.
    1- le Rwanda, 2 Togo,- 3 Maroc,.. 4 Ghana,.. 5 Tunisie, 6 Ethiopie,…. 7 Egypte.– 8 Cote D’ivoire, 9 Burkina Faso, 10 Guinee, 11 Benin

  3. Le droit de travail, les affaires, la politique gouvernementale, le parlement et j’en passe. C’est ce que les allemands analyseront avant d’investir dans uns pays.
    Vu ce qui se passe dans le pays, le parlement est Talon, la Cour Constitutionnelle est Talon, la Cena Talon, les entreprises Etatiques Talon,…… ehhh koiiii.

  4. Ce que le Gouvernement Talon ne sait pas des Allemands, c’est que les allemands ne viendront jamais et jamais investir au benin vu, la maniere de gouvernance du Benin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom