Ph : Facebook FBF

Après l’épopée heureuse de la CAN Egypte 2019, revoilà les Ecureuils du Bénin dans une nouvelle campagne. Ce mercredi 13 novembre, l’équipe de Michel Dussuyer joue le NigériaGodswill Akpabio international stadium d’Uyo. Le match sans doute difficile pour le Bénin.

Le premier acte de la longue traversée qui mène à la CAN Cameroun 2021 est programmé pour ce mercredi 13 novembre 2019. Dans le groupe I, la Sierra Leone reçoit le Lesotho et les Super Eagles accueillent les Ecureuils du Bénin.  Ce match entre le Nigéria et le Bénin est un duel au sommet des deux véritables prétendants annoncés pour les deux places qualificatives dans ce groupe.

L’équipe béninoise s’est envolée pour Uyo hier mardi et a bien été confronté à des difficultés avant de rejoindre son hôtel. La traditionnelle reconnaissance de terrain de veille de match programmée pour 17 heures (heure béninoise) a été repoussée à 20 heures. Et donc, la guerre psychologique a bien démarré pour ce match comptant pour la première journée de ces éliminatoires de la CAN 2021.  

Le casse-tête de Dussuyer

Il est vrai que malgré ces difficultés, il règne un calme et une sérénité dans le rang des Ecureuils. Mais, à la réalité, cette équipe béninoise va se présenter ce soir sur la pelouse de Godswill Akpabio international stadium d’Uyo moins armée qu’à la CAN 2019. Déjà dans les 7m32, Michel Dussuyer s’est passé des services du niortais Saturnin Allagbé, blessé et opéré. Il va compter sur Fabien Farnolle revenu en sélection après une très brève pause.

La plus grosse inquiétude de l’équipe ce soir, au niveau de la défense. Le Bénin doit sa brillante épopée de la dernière CAN à sa solidité défensive où trois hommes se sont distingués dans l’axe central: Olivier Verdon, Khaled Adénon et Moïse Adilehou. Mais, voilà, ce soir, ces trois-là vont briller par leur absence. Alors, le technicien français du Bénin doit concocter une défense expérimentale où il a le choix limité avec deux joueurs locaux (Jean Ogouchi et Nabil Yaro).

Ces deux-là vont peut-être accompagnés Cédric Hountondji dans le traditionnel 3-5-2 de Dussuyer. L’entraineur peut aussi choisir de faire jouer Jordan Adéoti et Cédric Hountondji en défense centrale.

Un milieu sans Soukou

Une autre difficulté pour Michel Dussuyer sera de former un milieu de terrain sans Cebio Soukou. Forfait de dernière heure (intoxication alimentaire), l’attaquant de Arminia Bielefeld (Allemagne) a montré une certaine qu’il peut être un relais pour le capitaine Sessègnon dans l’animation du jeu et dans l’orientation de ses coéquipiers devant les buts adverses. C’est donc, un pion important dans cette équipe qui joue celle du Nigéria au grand complet à quelque exception près. Cette équipe nigériane conduite par Gernot Rohr est bien forte à domicile. Médaille de bronze à la dernière CAN, le Nigéria un ogre du football africain que le Bénin ne parvient pas à dompter. En quatre confrontations entre les deux équipes, les Super Eagles ont toujours battu les Ecureuils. Alors, la mission semble trop grande mais, Dussuyer et ses poulains peuvent ramener le point du match nul de cette expédition afin de bien lancer cette campagne.      

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom