Trois mois après la fermeture des frontières terrestres du Nigéria, la Chambre de commerce et d’industrie de Lagos (LCCI) a avoué que cette situation a causé des dommages autant bien au Nigéria qu’aux pays limitrophes. Pour le vice-président de la LCCI, Gabriel Idahosa, la fermeture de la frontière a mis à mal plusieurs entreprises aussi bien à l’interne qu’à l’externe.

Dans la déclaration qu’a faite le vice-président ce jeudi 07 novembre, les entreprises du Nigéria souffrent véritablement de la fermeture des frontières. Par ailleurs, les marchands des produits importés au Nigéria connaissent des chutes puisqu’ils n’ont plus de produits à livrer. Les magasins sont vidés de leur contenus puisqu’il n’y plus de nouveaux arrivages. Dans le même temps, il n’y a pas de fournisseurs nationaux pour prendre le relais. Pour le porte-parole du LCCI, des hommes d’affaire ghanéens présents au Nigéria ont déclaré avoir fait un déficit de près de 2 millions de dollars au cours de cette période de suspension des exportations. Dans une déclaration que le vice-président a faite à l’agence de presse nigériane (NAN,) des centaines d’entreprises du Nigéria exportant vers d’autres pays ont également connus des pertes.

Un bilan positif pour le Nigéria

Le Nigéria fait cependant un bilan positif de la fermeture des frontières. Gabriel Idahosa a indiqué que la fermeture des frontières a motivé les exploitants locaux à investir davantage dans la production pour accroître pour les rendements.  A l’en croire, les producteurs de riz auront fortement à gagner dans cette affaire s’ils se dotent d’équipements modernes pour une meilleure qualité du riz. La fermeture de la frontière a occasionné également la formalisation de plusieurs petites et moyennes entreprises pour être en règle vis-à-vis de tous les pays de la sous-région et du Nigéria.

Des mesures dérogatoires  

La LCCI a eu auprès de l’exécutif des autorisations exceptionnelles pour les participants aux foires commerciales. D’après Gabriel Idahosa, les pratiquants qui ont prouvé au gouvernement fédéral qu’il venait uniquement pour les expositions ont obtenu une dérogation. La fermeture de la frontière n’aura donc pas d’impact sur la participation des pays de l’Afrique occidentale à la Foire internationale du commerce de Lagos qui aura lieu à Tafawa Balewa Square (TBS).

Voir les commentaires

10 Commentaires

  1. Talon est un homme pervers et narcissique qui a verrouillé le pays pour ses intérêts personnels.
    Le peuple, il s’en balance et il sait qu’il va perdre le pouvoir s’il accepte les règles de la démocratie.
    Il est suffisamment déjà assez riche avec l’argent volé du pays

  2. Quand vous passez tout votre temps à nous ressasser que le Nigeria tout puissant et tout grand nous a fermé ses frontières et que bientôt ce sera le chaos chez nous au Bénin, je vous ai toujours dit que le Bénin ne se laissera pas faire comme ça et que le Nigeria aussi sera perdant dans cette affaire. Je vous ai aussi informé que le Nigeria bien qu’en tenant un discours officiel selon lequel les biens interdits par lui n’entraient plus sur son territoire, tous les soirs des camions et des véhicules d’occasion se dirigent par centaines vers la frontière. Cela se passe au vu et au su du gouvernement du Nigeria qui fait semblant de fermer les yeux dessus de peur d’aggraver la souffrance des populations qui ne peuvent plus bien se nourrir à cause de la flambée des prix!

  3. Vous n’etes pas democrate ?.depuis quand vous avez vu des elections sans oppotion ? On ne refuse pas personne des presidents ne souhaitent la souffrance de son peuple et pour la bonne gestion on doit ecouter son peuple mais alors .

  4. Je suis intelligent que toi . Le nigeria est un pays très riche en matière première et secondaire mais papa buhari ne pense pas de la revision et vous votre talon c’est ce qui le preoccupe il va en souffrir et ne pourra rien faire .merci papa buhari deux ans encore .

    • Arreter de maudir Talon tous les jours que Dieu fait. il n’est pas animé d’aussi mauvaise foi comme vous essayer de le peindre. On a besoin de changement en profondeur au Benin, et il essai de forcer un peu les choses ce qui du coup bouleverse nos habitudes. Mais son intention est sans nul doute bonne pour le Benin.

  5. Et toi t’ es trop con et aigri. Tu es béninois et si jamais ton pays souffre t’es content. Sache que talon n’importe pas du riz et autres au Nigeria mais tes compatriotes oui

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom