Huawei office building (photo d'illustration)

Visée par une série de sanctions imposées par Washington, la société Huawei a décidé de frapper fort. En effet, la firme chinoise souhaite tout faire afin de s’extirper de ce mauvais pas et a confirmé qu’elle allouerait une somme assez importante à ses ingénieurs afin que ces derniers l’aident à contourner la stratégie américaine, sur le plan technologique.

La situation aujourd’hui, est très simple. En effet, Huawei a confirmé que si les Américains accentuaient la pression sur l’entreprise, les résultats à venir pourraient être désastreux, la faute à une sur-dépendance des entreprises à quelques géants du net. Huawei comptait ainsi sur Google et son système d’exploitation Android, afin de faire fonctionner ses téléphones. En outre, Huawei a également été interdite d’approvisionnement auprès de sociétés américaines à moins que des dérogations ne soient présentées. 

Huawei se tourne vers l’avenir

Depuis plusieurs mois, la société travaille donc à trouver des alternatives en se tournant vers d’autres fournisseurs. Mais en interne, les choses évoluent également puisque 2 milliards de yuans ont été débloqués à titre de prime exceptionnelle. L’idée ici est de motiver les ingénieurs à travailler sur de nouvelles composantes et surtout, de pousser les équipes de recherches et développement à trouver des voies alternatives à la chaîne d’approvisionnement habituelle. 

Des investissements massifs

De gros moyens débloqués donc, qui vont de pair avec le milliard également investi dans Harmony OS, le système d’exploitation maison de Huawei. Face aux pressions et à la possibilité de se voir blacklister un peu partout, Huawei a décidé de se tourner vers l’avenir même si la porte ne sera jamais fermée à Android. En effet, un responsable de la société affirmait il y a quelques jours que Huawei ne souhaitait pas, à court terme, abandonner le système d’exploitation Android.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom