Après sa dernière sélection dans l’équipe de France et suite à l’affaire de la sextape, le joueur français Karim Benzema n’avait pas été sélectionné par l’entraîneur Didier Deschamps. En juin 2016, il avait confié au quotidien sportif espagnol Marca, que le sélectionneur avait « cédé sous la pression d’une partie raciste de la France ».

A la suite de ces déclarations le mur du domicile de Didier Deschamps , situé dans le Finistère, avait été marqué du mot ‘’raciste’’. Dans une interview accordée au média français L’Equipe ce samedi 16 novembre 2019, l’ancien champion du monde est revenu sur les propos de l’avant-centre du Real Madrid.

Il avait réitéré ses propos en 2017

Il a adressé un message au joueur, indiquant que chacun doit endosser la responsabilité de ses déclarations. Il a dit ne pas pouvoir toutes les énumérer, mais les a dites de « vive voix » à quelques personnes. Notons qu’en mars 2017, sur le plateau de Team Duga, Karim Benzema avait réitéré les propos qu’il avait tenus concernant sa sélection dans l’équipe de France. A cette occasion, il avait estimé que ce qu’il avait dit n’était pas faux, tout en indiquant qu’il n’avait à aucun moment pensé que le sélectionneur français ou Noël Le Graët étaient des personnes racistes.

Il avait laissé entendre que si Didier Deschamps n’approuvait pas ses propos, il souhaiterait qu’ils s’appellent et s’expliquent. Dans son intervention l’entraîneur avait affirmé qu’à partir du moment où sa maison avait été taguée, rien n’était plus comme avant. Estimant que ce qu’il avait enduré était « inconcevable »¸ il a souligné que plusieurs choses ont changé dans son approche. Pour lui, ce qui s’est passé est certainement dû à certaines déclarations faites auparavant. Par ailleurs, il n’a pas caché sa colère quand on s’en prend à sa famille.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas Benzema qui a tagué sa maison. Deschamps est un homme sectaire et peu intelligent, Benzema, il en a fait une une affaire personnelle et c’est là que le bat blesse!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom