Ph : Belga

En septembre étaient dévoilées dans la presse people française des images inédites d’Ophélie Winter, mannequin chanteuse et star pionnière du R&B français. Des images qui avaient choqué, tant la star des années 90 était méconnaissable dans le délabrement de son vécu quotidien dans une simple voiture en pleine rue. Une véritable détresse financière qui se serait mué en quelques semaines en une détresse morale et psychologique.

Quand rien ne va plus pour Ophélie Winter

Alors qu’elle était contactée par téléphone en Septembre par Cyril Hanouna en pleine diffusion de TPMP, la chanteuse avait elle-même avouée ; « Je n’habite plus en France. Les déménagements ça va de garde-meubles en garde-meubles, il y a des cartons dans ma voiture. Je décharge d’hôtels en hôtels. » Un témoignage de la détresse dans laquelle végétait la star depuis sa séparation et son retour de Dubaï, auquel auraient été sensibles de nombreux fans nostalgique de son succès en 1990.

Le fait est qu’en Octobre, le mannequin quittait la rue et sa voiture et s’installait dans un hôtel, encore une fois.  Sans qu’on puisse toutefois, affirmer si c’était grâce à la collecte en ligne, organisée à son intention ou si c’était par ses propres moyens. Mais là encore, par de terribles crise de « panique », la star laissait comprendre que le malaise qu’elle vivait était autrement plus profond que la simple gêne financière et  avait touché au psychologique.

Des crises de panique, « elle tenait des propos totalement incohérents, voyait le plafond bouger», qui viraient à la paranoïa puisque selon une source proche de la star ; « elle pense qu’on va la tuer », se déclarait être épiée, « mise sur écoute » et en danger. Un sentiment d’insécurité qui aurait obligé ses proches à investir dans une sécurité rapprochée en la personne d’un garde-du-corps de nom « Pascal ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom