Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski a finalement renoncé  à la visite qu’il devrait effectuer ce samedi 30 novembre 2019 à la célèbre école de cinéma de Lodz située au centre de la Pologne. L’information a plutôt été rendue publique par les responsables de l’établissement.

Accusations de violences sexuelles…

 « A la demande de Roman Polanski, la rencontre à l’Ecole de cinéma de Lodz, qui devait se tenir samedi 30 novembre, a été annulée »a annoncé le communiqué de l’école sans pour autant donner les réelles raisons de cette décision. Le moins que l’on puisse dire, les pensionnaires de l’école n’étaient pas tellement motivés à recevoir le personnage.

L’octogénaire en plus de ses talents de réalisateurs, s’est fait connaître pas ces nombreuses accusations d’agressions sexuelles et de viols. Une dizaine de femmes accuse en effet le cinéaste de ces faits. Certaines l’ont révélée plusieurs décennies après la survenue des faits.  

Une pétition contre son arrivée à l’école

Quelques jours plus tôt, un groupe d’élèves s’était opposé à la venue de ce célèbre réalisateur au sein de leur établissement. Ils avaient lancé une pétition à cet effet sur internet. Cette initiative avait enregistré l’adhésion d’une centaine de personnes. Mais les responsables de l’établissement avaient fini par rejeter la pétition.

 Le cinéaste avait pourtant participé à un événement le vendredi dernier dans la ville. Roman Polanski avait pris part au  gala du Forum du Cinéma Européen Cinergia à Lodz la veille de son rendez-vous avec les élèves de l’Ecole de cinéma de Lodz.

Lors de cet événement, il a reçu la statuette de Glan d’Or destinée aux « cinéastes rebelles allant contre le courant des modes et des tendances ». Il avait également saisi cette occasion pour la présentation de son dernier film intitulé « J’accuse ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom