En 2011, disparaissait l’un des plus grands génies créatifs de l’ère moderne, le fondateur d’Apple, Steve Jobs. Âgé de 56 ans, ce dernier traînait derrière lui la réputation d’un travailleur acharné, à la vision inégalée. Cependant, l’homme était compliqué et sa fille, Lisa Brennan-Jobs a récemment décidé de se livrer à ce sujet.

Dans son livre Petite chose, Lisa Brennan-Jobs revient avec un certain regard sur la relation qu’elle a pu entretenir avec son père, un homme qui n’a jamais su trouver les mots afin de dire à sa fille ce qu’il ressentait vraiment pour elle. Pire encore, selon ses dires, son père s’est comporté comme « un idiot, un salaud » au cours de sa jeunesse, lorsqu’elle et sa mère s’étaient alors retrouvées dans le besoin. Nul besoin de s’apitoyer cependant, « Au fond, je n’ai pas eu une enfance malheureuse », reconnaît-elle ainsi.

Lisa Brennan-Jobs, une relation difficile

Leur histoire elle, a été houleuse. Âgé de 23 ans lorsque Lisa Brennan-Jobs naît, Steve Jobs refuse de la reconnaître. La maman, Chrisann Brennan, une jeune hippie, décidera alors de le poursuivre en justice avant que ce dernier n’accepte finalement de la reconnaître. Une relation de distance va alors s’installer entre les deux, au point que Jobs refuse carrément de lui payer, ou de l’aider à payer, ses frais universitaires. 

Steve Jobs fera amende honorable

À deux doigts de l’exclusion, celle-ci peut finalement compter sur le soutien de ses voisins qui accepteront de mettre la main à la poche. Des voisins qui seront plus tard remboursés par le père de la jeune femme. Malgré certaines décisions difficiles à comprendre, Steve Jobs restait attaché à sa fille, nommant même son tout premier ordinateur, « Lisa », en hommage à cette dernière. Sur son lit de mort, Jobs ira même plus loin, présentant ses excuses. «Je suis désolé, absolument désolé. Je me suis très mal comporté envers toi, je te suis redevable ». 

Lisa Brennan-Jobs touchera finalement une partie de l’héritage de son père, à hauteur de plusieurs millions de dollars, autant que son demi-frère et ses deux demi-sœurs. La maman des trois derniers enfants de Steve jobs a également reçu un chèque de 21 milliards de dollars qu’elle devrait partager avec entre ses enfants. Lisa elle, premier enfant du fondateur d’Apple, ne devrait toutefois pas toucher un seul centime de cette somme.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom