CRÉDIT: EVAN VUCCI / AP / REX / SHUTTERSTOCK

Nouvelle déconvenue pour le président Trump. En effet, aux États-Unis, ce dernier a été condamné le 7 novembre dernier par le tribunal de New York, à verser 2 millions de dollars en guise de dommages et intérêts après avoir utilisé sa propre fondation, la Trump Foundation, comme d’un outil et d’un tremplin politique. L’accord a été trouvé à l’amiable et évite au président américain une sanction encore plus lourde.

Dans les faits, le président américain a été attaqué en justice après que le procureur de l’État de New York ait estimé que le président avait utilisé sa fondation dans le cadre d’un profit personnel plus que dans le cadre caritatif. S’il a toujours affirmé qu’il n’allait pas s’impliquer dans ce dossier, le président ainsi que ses trois enfants ont toutefois été forcés de revoir leur copie et de signer un accord avec la justice américaine afin de mettre fin à cette procédure qui aurait pu lui coûter beaucoup cher, en matière d’image notamment. Une stratégie risquée à quelques mois des présidentielles.

Trump, reconnu coupable

Dernier exemple en date concernant les soupçons de la justice américaine, un gala de charité tenu au mois de janvier 2016 dernier. Ce gala aurait permis de lever pas moins de 2.8 millions de dollars, problème, cet argent n’a finalement fait que transiter par la fondation Trump avant de finir dans les caisses de la campagne présidentielle de celui qui deviendra tard, président. L’argent sera finalement reversé un peu plus tard à diverses associations. Pour la justice, il s’agissait là d’un mélange des genres, entre humanitaire et politique.

La justice décide de frapper fort

Résultat, face à cette décision, le président américain a été condamné par l’une des juges de la Cour suprême de l’État de New York, à 2 millions de dollars de dommages et intérêts. Ces fonds récupérés seront ensuite reversés à diverses associations. Concernant le président Trump, ce dernier a décidé de faire amende honorable en s’engageant auprès de la justice américaine à ne plus reproduire ce genre de conduite. 

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom