La Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) au Bénin est désormais aux mains de l’administrateur provisoire nommé en Conseil des ministres le 13 novembre 2019. Comlanvi Alain Honou a pris officiellement les témoins des mains de Noël Amonlé, directeur général par intérim.

La passation de service entre l’administrateur provisoire et le directeur général par intérim de la Sonacop a eu lieu hier, lundi 2 novembre 2019, sous la direction du ministre de l’industrie et du commerce, Shadiya Alimatou Assouman. Comlanvi Alain Honou arrive dans à un contexte où le peuple béninois, face à la crise de l’essence notamment, a plus besoin de la Sonacop comme une solution.

Contexte « très difficile »

Selon la Secrétaire générale du Syndicat des travailleurs de la Sonacop (Syntra-Sonacop), Mireille Elvire Hounsegbe, rapportée par le site du gouvernement, le contexte est « très difficile » mais il n’est pas impossible de réussir cette mission de restructuration de la société. « La Sonacop est une société viable qui n’a que le problème de management et de bonne gouvernance pour redevenir fleuron de l’Etat… », a-t-elle souligné.

Visiblement, l’administrateur en est conscient. Il a promis travaillé avec tout le personnel de la société pour relever le défi. Il proposera une feuille de route. L’application sera supervisée par un comité de coordination et suivi de la restructuration, d’après la décision du gouvernement.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom