Sourou Migan Apithy

Ancien maire de Porto-Novo, fondateur du Parti républicain dahoméen, député à l’assemblée constituante française, puis premier ministre, Sourou Migan Apithy devient président de la République en 1964. Il est rappelé à Dieu, le dimanche 03 Décembre 1989 à Paris à l’âge de 76 ans.

Le peuple béninois a célébré en 2013, le centenaire de naissance de l’ancien Président Sourou Migan Apithy. C’est l’une des figures emblématiques de l’histoire politique du Bénin, Dahomey, d’alors. Expert-comptable de renom, cet ancien pensionnaire de l’école libre des sciences politiques de Paris et grand officier de la légion d’honneur française fut l’un des personnages qui a animé la classe politique dahoméenne dans les années 60.

Il est auteur de trois ouvrages : « au service de mon pays », « telle est la vérité » et « face aux impasses ». En janvier 1964, Sourou Migan Apithy, devient Président d’un gouvernement de coalition civile. Avec Justin Ahomadégbé, Hubert Maga, ils ont formé le conseil présidentiel en mai 1970 avec l’idée de diriger à tour de rôle le Dahomey pendant deux années.  A l’arrivée de Mathieu Kérékou suite au coup d’Etat en 1972, Sourou Migan Apithy a été placé en résidence surveillée, tout comme Maga et Ahomadégbé.

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. je te remercie mahou pour cet témoignage et confirmation de nous qui n’avions pas cours à huit heure qui avaient droit à ce spectacle

    Parfois les militaires nous barraient la route pour que le prisonnier sorte

    Je vous assure qu’on ne comprenait rien du tout

    Celà a duré au moins une année

    il a fallu des vieux de lazifaranipour nous dire que c ‘était apity

    C’est sa démarche sa dignité et son accoutrementque je retiensde tout ça

    On dirait pas que c’était un grand hommequi a compté pour notre nation

    Avant ou apres je ne me rappelle plus c’était ahoqui faisait ses marches et sport quotidien avec son crane chauve

    Quelle époque n’est ce pas

  2. J’ai connu ce monsieur à l’allure simple tout petit et jeune

    Il était alors prisonnier des révolutionnaires et détenu dans cette villa à l’entreé de la résidence du prefet

    Sous escorte à pied habillé en simple boumba contourna la place bio guerre pour aller faire tous les matin vérifer son état de santé à l’hopital juste en face de notre collège

    Naturellement nous ignorait complétement qui il était et ce sont les vieux curieuxqui nous disait c’est apity ça
    Et c’est dans les meme lieu qu’on voyait quelques annéeés plus tard faisant son sport quotidien dans le jardin de cette villa

    comme le litchac’est vraiment une autre époque

    Mais comparé par rapport à ce que devenu le genre beninois je préfère cette époque

    • C’est tout à fait vrai. J’etais au CEMG 1 aussi. Je me rappelle qu’il j’étais des mangues sur la route circulaire de la place Bio Guerra et nous demandais de nous éloigner lorsque le militaire en charge de sa garde s’approchait. C’est aussi vrai qu’il se rendait à l’hôpital de Parakou accompagné d’un militaire en arme. Il était toujours reçu à l’etage du service de chirurgie externe d’alors.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom