Photo d'illustration

Le Club Rotaract Cotonou Palmier était ce samedi 30 novembre à Sô-Tchanhoué, un village semi-lacustre du sud-est du Bénin, situé sur la rive septentrionale du lac Nokoué, à proximité de Ganvié dans la commune de Sô Ava. Ce club service est allé offrir aux pensionnaires du centre d’accueil Sainte Maria Goretti un lot de matériel scolaire.

Embarcadère de Sô Ava. Il est 10 heures. Moins d’une dizaine de pirogues amarrées au bord de l’eau attendent des potentiels clients. C’est dans l’une d’elle que la délégation du club Rotaract Cotonou Palmier, conduite par son président Jean-Paul Badou s’installe.

Le passeur démarre le moteur de la barque qui s’élance sur l’eau. Après une trentaine de minutes de navigation, les occupants de la pirogue mettent pied à terre ou plutôt à l’eau… On est à Sô Tchanhoué. Les rotaractiens pénètrent dans le centre d’accueil Sainte Maria Goretti. Ils sont accueillis par les chants et danses des pensionnaires.

Après le mot de bienvenue de la sœur Huguette Adéniyi, l’une des trois sœurs qui interviennent dans le centre, le Président élu, Malik Saizonou prend la parole pour décliner l’objet de la visite du club service et profite pour poser des questions sur le centre. Dans les réponses de la sœur Huguette Adéniyi, on note que le centre d’accueil Sainte Maria Goretti a été créé en 1957 pour sauver les filles de la localité du mariage forcé.

Mais avec le temps, et au vu de l’essoufflement manifeste du phénomène, le centre compte seulement trois filles ayant échappé cette pratique. La trentaine que représente les autres pensionnaires est constituée des filles et garçons en situation difficile, tous scolarisés par le centre. En effet, le centre dispose des classes de CI, CP et CE1 et CE2. Une écrasante majorité de ces enfants n’arrive pas à faire face aux charges liées à la scolarité, souligne la sœur Huguette Adéniyi.

Satisfaits d’avoir connecté une fois de plus le monde au Rotary

Notons par ailleurs que l’école du centre n’est pas seulement ouverte aux pensionnaires. Des enfants y sont également inscrits en externat. Mais le centre rencontre plusieurs difficultés. « On a besoin d’une salle d’étude pour encadrer les enfants » fait-elle savoir, ajoutant qu’il manque également des tables et bancs pour les classes.

A sa suite, le président Jean-Paul Badou a pris la parole pour présenter les membres du club et la nature de l’aide apportée aux enfants du centre. Il s’agit des cartons de cahiers (100 pages, 200 pages), des stylos à billes (rouges et bleues), des gommes, crayons, taille crayons et couvertures kakis.

Après la remise officielle et la photo de famille, les généreux donateurs ont quitté le centre raccompagnés par les chants et danses des enfants avec la satisfaction d’avoir une fois de plus connecter le monde au Rotary

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom