,

Affaire Huawei : Donald Trump menace désormais les européens

L’administration Trump continue son offensive contre le géant chinois des télécommunications. En effet, selon une annonce qui a été faite ce dimanche 16 février par l’ambassadeur américain en Allemagne, Richard Grenell, les pays européens qui collaborent avec Huawei dans le cadre du  déploiement de leur réseau de télécommunications 5G pourraient ne plus bénéficier du partage des renseignements.

Selon les précisions du diplomate, il aurait reçu ces instructions de l’actuel locataire de la Maison Blanche alors qu’il était à bord de l’avion présidentiel Air Force One. Le président américain « m’a donné des instructions pour dire clairement que toute nation qui décide d’utiliser un distributeur 5G qui n’est pas digne de confiance, met en danger notre capacité de partager des renseignements et des informations au plus haut niveau », a notamment laissé lire sur le réseau social de l’oiseau bleu, l’ambassadeur américain en Allemagne, Richard Grenell.

Publicité

Transfert des données personnelles aux renseignements chinois…

Les Etats-Unis n’ont jamais caché le peu de confiance qu’ils ont envers l’entreprise chinoise Huawei. Pour les autorités américaines, permettre à la structure de participer au déploiement de la 5G pourrait équivaloir au transfert de toutes les données des utilisateurs au « Parti communiste chinois » et aux « services secrets chinois ».

 Aussi, l’administration Trump s’était-elle évertuée à convaincre visiblement en vain tous ses alliés à éviter la structure chinoise. La Grande Bretagne et la France ont permis à Huawei de participer au déploiement de la 5G mais en lui imposant des restrictions. Du côté des Américains, la possibilité d’un partenariat avec Ericsson et/ou avec Nokia a été évoquée il y a quelques jours par le ministre américain de la Justice, William Barr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité