Super Bowl : Le message voilé de J. Lo à Donald Trump

Jennifer Lopez, la star de la musique américaine a profité de sa prestation de ce dimanche lors de l’édition 2020 du Super Bowl, à Miami, en Floride pour passer subtilement un message à l’actuel locataire de la Maison Blanche. En effet, la remarquable prestation qu’elle a eue avec Shakira devant les 100 millions de téléspectateurs aux États-Unis qui ont suivi la finale du Super Bowl, a été une occasion de faire un clin d’œil aux immigrés de l’Amérique du Sud.

 Depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, cette communauté est exposée à toute sorte de traitement. Selon certaines informations qui émanent d’un rapport de l’Organisation des Nations Unies, des milliers d’enfants étaient maintenus en détention. Leur péché serait d’avoir eu des liens avec l’immigration aux Etats-Unis. A en croire ce rapport de l’ONU, au total 100.000 enfants seraient concernés par cette affaire.

Publicité

Des enfants en cage

Aussi la star qui a des origines latino-américaines a-t-elle saisi cette occasion pour dénoncer de façon assez voilée cette pratique. Une séquence de la soirée montre des enfants dans des sortes de cages lumineuses en rapport avec ces enfants qui étaient en situation de détention. L’année dernière, des voix s’étaient élevées pour dénoncer l’option relative à la séparation de plus de 2300 enfants migrants de leurs parents.

La séquence aura visiblement marqué l’esprit des uns et des autres à cause du moment choisi pour sa diffusion. Elle a en effet eu lieu alors que la chanteuse était sur scène avec sa fille de 11 ans, Emme Muñiz.  Le drapeau de Porto Rico, île des Caraïbes avait été déployé pour conclure la prestation. Cette région avait été abandonnée suite à l’ouragan Maria qui a dicté sa loi en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité