USA : irrité par l’attitude de Trump, le procureur Barr pourrait démissionner

La polémique autour de William Barr, ministre américain de la Justice, continue d’agiter la sphère politico-médiatique. En effet, ce dernier envisagerait de quitter ses fonctions après qu’il se soit ouvertement plaint du président Trump. À ses yeux, le pensionnaire de la Maison Blanche s’immiscerait un peu trop au sein des affaires de son département, n’hésitant d’ailleurs pas à le clamer haut et fort sur les réseaux sociaux.

C’est à l’un de ses proches qu’il aurait confié être actuellement en train de réfléchir à un départ. Dans les faits, Barr s’est ému publiquement que les tweets du président Trump au sujet d’affaires concernant le département de la Justice, rendaient son travail beaucoup plus compliqué puisque scruté, critiqué, pointé du doigt. Invitant le président à respecter l’indépendance de la justice, ce dernier a vu le principal concerné par sa demande, lui exposer une fin de non-recevoir, Trump affirmant qu’il avait le droit d’intervenir dans les affaires de son département.

Publicité

William Barr envisage de quitter son poste

Souhaitant en rajouter, ce dernier développer et affirme sur Twitter, se tenir prêt à engager des poursuites judiciaires contre toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans l’enquête du procureur Mueller concernant la possible ingérence russe au sein de l’élection présidentielle de 2016. En outre, ce dernier a affirmé que son ami, Roger Stone, méritait probablement un nouveau procès et une peine moins lourde que celle récemment reçu après avoir été reconnu coupable par la justice américaine, de falsification et d’obstruction de témoins. 

Trump fait fi de ses critiques

De quoi passablement énerver William Barr qui, pourtant, est accusé par beaucoup d’agir comme l’avocat personnel de Trump plus que celui de la nation. Des accusations qu’il a toujours réfuté, affirmant être un chef de justice indépendant, faisant fi des pressions exercées à son encontre par le monde politique. Soutenu, ce dernier peut compter sur certains soutiens de poids, comme celui du sénateur républicain Lindsey Graham, qui a rappelé son entière confiance à l’encontre du ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité