Donald Trump : nouvelle affaire judiciaire à quelques mois de la présidentielle

Les Etats de New York, du New Jersey et de Hawaï, dirigés par des démocrates ont assigné en Justice le président américain et le patron de la poste des Etats-Unis. Ils accusent les deux officiels américains de vouloir « démanteler » la poste à quelques mois des prochaines élections présidentielles. Aux Etats-Unis, plusieurs Etats ont annoncé la possibilité d’une option relative à un vote par correspondance à cause de la pandémie liée au nouveau coronavirus.

Le vote par correspondance

Mais l’actuel locataire de la Maison-Blanche qui n’est pas en phase avec cette option indique qu’il y a des risques de fraudes massives. D’où l’action intentée par les trois Etats dirigés par les démocrates. Cette action en justice a été faite par la procureure de New York, Letitia James qui a saisi un tribunal fédéral de la capitale Washington. Elle s’est notamment attaquée aux mesures de réduction de coûts prises par M. DeJoy.  

Publicité

Le ralentissement du courrier, une suppression des bulletins?

« Le ralentissement du courrier n’est rien d’autre qu’une tactique de suppression des bulletins de vote », a fait savoir la  procureure de New York, Letitia James. « Mais cette fois, ces mesures autoritaires ne menacent pas seulement la démocratie et le droit de vote fondamental, mais aussi la santé et le confort financier immédiat des Américains », a poursuivi la femme de droit. Cette nouvelle bataille judiciaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *