USA : une ougandaise tuée par accident dans un parc, ses proches réclament 270 millions $

Fin pénible pour Esther Nakajjigo. Cette ougandaise connue dans son pays pour ses actions philanthropiques dans le domaine de la lutte contre les grossesses précoces et l’éducation des jeunes filles, a accidentellement perdu la vie en juin dernier alors qu’elle visitait avec son mari, le parc national des Arches. Une aire protégée située dans l’Utah. Le couple qui a convolé en justes noces récemment s’était rendu dans cet Etat des Etats Unis pour fêter l’anniversaire de leur rencontre. En effet, Esther Nakajjigo et son mari, le français Ludovic Michaud, se sont connus en 2019 à Denver.

Décapitée par une barrière métallique

La jeune ougandaise de 25 ans était venue dans cette ville de l’Oncle Sam pour ses études. Le drame de juin dernier dans le parc national des Arches a traumatisé son mari. Il disait, dans un entretien accordé à la presse, sa peine après le départ tragique de sa femme et les horribles visions dont il souffrait. En effet, Esther Nakajjigo avait été décapitée par une barrière métallique du parc qui n’avait pas été fermée.

Publicité

« L’extrémité de la barrière a empalé la voiture comme une lance, et littéralement décapité la jeune mariée sous les » yeux de son époux, a déclaré à la presse l’avocate de M Michaux et de la famille de sa femme. « Ce qu’il a vu et subi ce jour-là, je ne peux même pas l’imaginer » admet Deborah Chang. Michaud et la famille Nakajjigo réclament à l’aire protégée une somme de 270 millions de dollars, au titre d’indemnités pour l’accident mortel. Au cas où, ils ne parviendraient pas à un accord avec le parc, des poursuites judiciaires suivront, note la plainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité