Ce projet qu’Elon Musk a totalement raté était pourtant révolutionnaire

Elon Musk, une figure emblématique de l’innovation et de l’entrepreneuriat du XXIe siècle, est reconnu pour avoir bouleversé plusieurs industries à travers ses entreprises visionnaires. Fondateur de SpaceX, il a révolutionné le secteur spatial avec des fusées réutilisables et des missions historiques, ouvrant la voie à une exploration spatiale plus accessible et ambitieuse. À la tête de Tesla, Musk a transformé l’industrie automobile avec des véhicules électriques hautement performants, contribuant à la transition énergétique mondiale.

Ses initiatives dans le domaine de l’intelligence artificielle avec Neuralink et de l’infrastructure de transport avec The Boring Company ont également montré son engagement à résoudre les problèmes les plus complexes de notre temps. Ces succès retentissants établissent un contraste frappant avec les rares revers de ses entreprises, comme l’échec du projet Hyperloop, illustrant le parcours d’un innovateur qui ose repousser les frontières du possible.

Publicité

Un rêve audacieux

En 2013, un rêve audacieux naissait de l’esprit visionnaire d’Elon Musk: l’Hyperloop, un concept futuriste de transport à grande vitesse, promettant de révolutionner le voyage tel que nous le connaissons. Imaginé pour relier des villes distantes en un temps record, l’Hyperloop se basait sur une technologie avancée, propulsant des capsules dans des tubes sous basse pression. Ce projet, promettant sécurité, rapidité et confort, était destiné à changer notre perception des déplacements à grande vitesse.

Mais derrière cette façade ambitieuse se cachait une réalité plus complexe. Hyperloop One, la société mère du projet, a été fondée en 2014 avec l’appui financier de figures influentes comme le milliardaire britannique Richard Branson. Cependant, malgré un financement important, surpassant les 400 millions de dollars, le projet a rapidement rencontré des obstacles. Entre les défis techniques, les complications judiciaires impliquant des cofondateurs et les allégations de harcèlement, l’Hyperloop a été freiné dans son élan.

Le moment de gloire de l’Hyperloop est survenu en 2020 avec la construction d’une piste d’essai dans le Nevada, États-Unis. Cet essai, censé démontrer la viabilité du concept, a finalement révélé des lacunes cruciales. Loin d’atteindre sa vitesse cible de 1.100 km/h, l’Hyperloop n’a pu dépasser que modestement les 160 km/h. Ce fut un coup dur, signalant le début d’une série de déceptions.

Publicité

Idem en France

Pendant ce temps, en France, un projet parallèle mené par Hyperloop TT à Toulouse s’effondrait également. La métropole toulousaine, investie dans ce projet prometteur, s’est retrouvée avec une lourde facture et des promesses non tenues. Cela a marqué un autre échec notable pour la vision de l’Hyperloop, réduisant d’autant plus la crédibilité de ce concept révolutionnaire.

Enfin, l’annonce par Bloomberg de la vente des actifs d’Hyperloop One, de la fermeture de ses bureaux et du licenciement de son personnel a sonné le glas de ce projet ambitieux. Hyperloop One, désormais sous le contrôle majoritaire de DP World, s’apprête à céder toute sa propriété intellectuelle, marquant ainsi la fin d’une ère de rêves futuristes et de promesses non tenues. L’Hyperloop, autrefois symbole d’innovation et d’audace, restera dans les annales comme un projet révolutionnaire que Musk n’a pas su mener à terme.

6 réponses

  1. Avatar de Random spectator
    Random spectator

    Merci d’arrêter d’encenser ce marchand de tapis, il n’a jamais réalisé quoi que ce soit.
    L’hyperloop est impossible techniquement, et quand bien même il le doit par miracle il serait d’une incroyable dangerosité. Les engins spacieux réutilisables existaient avant qu’il clame les avoir créés.(merci d’arrêter de raconter n’importe quoi TiBolid).
    Sa conduite « autonome » n’atteindra jamais le niveau promis, le cybertruck est une daube et ne parlons pas des semis qui sont juste ridicules.
    Ses sociétés vivent grâce aux perfusions du gouvernement… Bref, autant j’ai pu être aveugle il y a quelques années à son sujet et penser que ce type pouvait changer le monde, autant aujourd’hui il est clair que c’est juste un investisseur avisé et chanceux… (Ce qui reste discutable au vu de ses récentes « bêtises » ajoutées aux déboires de ses compagnies…).

  2. Avatar de TiBolid
    TiBolid

    Alerame, EM c’est lancé avec succès dans le spacial réutilisable ce qui était considéré comme simplement impossible. Tant que les lois de la physique le permettent pourquoi ne pas tenter ?

  3. Avatar de Alerame
    Alerame

    Je ne comprends pas pourquoi EM s est lancé dans un projet magnifique sur le papier mais pratiquement irréalisable dans les conditions de sécurité actuelles. Une utopie déjà bien étudiée dans le passé. Tout comme l avion a hydrogène, une fois les subventions épuisées, ça finira à la poubelle.

  4. Avatar de Betel
    Betel

    Ben oui , c est hyper loupé 🥴🥴

    1. Avatar de Hassan daher
      Hassan daher

      L’être humain est doué d’une capacité d’intelligence de mène des aidés mais dans le contexte de la réalisation c’est plus complexe mais tôt où tard nous pouvons réalise ce rêve de notre grande visionneur monsieur Elon musk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *