Elon Musk cible désormais deux géants, et il veut faire mal !

Elon Musk, connu pour sa capacité à défrayer la chronique, a récemment jeté son dévolu sur deux titans de l’industrie : Facebook et Disney. Sur son réseau social X (anciennement Twitter), Musk n’hésite pas à manifester ouvertement son hostilité envers ces géants. Ce conflit émerge dans un contexte où Facebook fait face à des accusations graves de la part de l’État américain du Nouveau-Mexique, qui reproche à la plateforme de ne pas combattre efficacement la pédopornographie.

Musk s’en prend particulièrement à Disney, critiquant son choix de continuer à placer des publicités sur Facebook. Son animosité se dirige spécifiquement vers Bob Iger, le patron de Disney, avec des tweets incendiaires questionnant le soutien implicite de Disney à des contenus douteux par le biais de la publicité.

Publicité

Un Disney trop « Woke »

La discorde entre Musk et Disney s’étend au-delà de la simple publicité. Musk critique violemment la volonté de Disney de rendre ses productions plus inclusives, qualifiant leur contenu de « irregardable » et attribuant cela à une tendance excessive à être « woke« . Cette prise de position de Musk alimente davantage le feu de la controverse, mettant en lumière des différences idéologiques profondes entre les deux magnats. Mais le différend vient du fait que X ait été boycotté par plusieurs grandes compagnies aux USA.

Le boycott publicitaire de X par Disney, suite aux propos jugés antisémites soutenus par Musk sur sa plateforme, a entraîné une onde de choc dans l’industrie publicitaire. Cette situation met en évidence la dynamique complexe et les enjeux éthiques dans le monde de la publicité numérique.

La tension monte d’un cran avec Musk attaquant frontalement Facebook et Instagram, en référence à un procès au Nouveau-Mexique lié à des abus sexuels d’enfants. Par ailleurs, Musk a poursuivi en justice le groupe de surveillance libéral Media Matters for America, qui a rapporté que des publicités pour Apple, IBM et Oracle étaient diffusées à côté de contenus pro-nazis sur X. Ces actions judiciaires et ces déclarations publiques illustrent la complexité et l’hostilité croissante dans les relations entre ces grandes entreprises technologiques.

Publicité

Les actions et les critiques de Musk reflètent un climat changeant dans l’industrie technologique, où les luttes de pouvoir et les débats idéologiques prennent une place prépondérante. L’issue de ces confrontations, et leur impact sur le paysage médiatique et technologique mondial, reste incertaine, mais une chose est sûre : l’ère de la concurrence pacifique semble révolue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *